5 manières de gagner un revenu supplémentaire

idee_business1Si vous voulez gagner de l’argent sur internet chaque mois, il existe plusieurs moyens de le faire de manière honnête et sans se faire arnaquer.

Entre autres, le site Benefsnet.com est là pour vous guider dans ce sens et vous offrir tous pleins de bonnes solutions viables.

Mais pour le moment, nous allons vous présenter immédiatement 5 manières parmi lesquelles vous pouvez choisir, selon vos compétences, vos capacités et vos préférences tout en travaillant à domicile.

Mettre des vidéos sur YouTube

Il est tout à fait possible de gagner l’argent en envoyant des vidéos YouTube. Si vous avez des compétences en musique ou en vidéos, cette idée serait l’idéale. En éditant des vidéos sur la plateforme et en accroissant les audiences, les gains sauront s’accroître. Il se pourrait également que les vidéos deviennent célèbres, ce qui vous permettrait de devenir un YouTube Partner et d’installer des publicités au-dessus de chaque vidéo. Ainsi, YouTube vous rémunèrera au nombre de clics reçus et de visionnement. On peut gagner une bonne quantité d’argent de cette façon, mais il faut du talent, de la persistance et un certain charisme.

Vendre des choses sur des sites de vente gratuite en ligne

Ceci est une procédure plus courante récemment. En effet, presque tout le monde sait vendre sur les sites de vente en ligne gratuite comme Ebay ou Le Bon Coin de nos jours. De plus, il est facile de le faire. Il suffit d’avoir un objet et le mettre en vente sur le site, grâce à un avis et une photo, selon vos choix. Toutefois, il faut connaitre des astuces pour pouvoir capter l’attention des internautes lorsque vous faites cela. Donc, il faut savoir se démarquer des autres, et cela nécessite de l’aptitude et du savoir-faire. Avec cette méthode, vous pourrez étendre vos activités et augmenter les bénéfices.

Faire ses sondages payés

Il s’agit d’une des astuces pour gagner de l’argent sur Internet efficacement. Vous pouvez facilement gagner de l’argent en réalisant des tâches telles que remplir des sondages et transmettre des avis sur des sites web ou des produits. Cependant, il faut admettre que les bénéfices octroyés de ce genre de travaux ne sont pas considérables, néanmoins, cela permet d’avoir de l’argent supplémentaire à chaque fin du moins. Il faut noter qu’il existe plusieurs types de ce site de sondage rétribué, donc à vous de faire votre choix.

Vendre des ouvrages sur le web

Amateur ou déjà spécialiste, vous pouvez aussi vendre vos ouvrages sur le web pour avoir de l’argent supplémentaire à chaque fin de mois. Différents sites proposent leurs services pour permettre à ces professionnels d’exposer leurs créations et de les marchander en ligne à travers le monde. La plupart de ces sites sont spécialisés dans la mise en vente de produits artisanaux. Vous pouvez y mettre en vente des articles comme les peintures, les produits de décorations, les bijoux, et autres.

Concevoir un blog

La création d’un blog permet de générer beaucoup d’argent. Toutefois, il faut savoir l’exploiter, en installant des publicités, en vendant vos propres articles, etc.

80 phrases d’accroches de vente

phrases d'accroches de venteJe ne sais pas si vous l’avez remarqué comme moi, mais dans les pages de vente ou les vidéos de vente, les messages publicitaires ou autres annonces faites pour vendre quelques choses, certaines phrases d’accroche ou expressions reviennent fréquemment.

Ces expressions de ventes ont pour but de captiver ou de persuader le prospect à s’engager à acquérir le produit ou le service en question. C’est de bon augure.

Il est donc clair que si vous faites vos messages de vente et que vous n’en tenez pas compte, vous ne vous donnez pas toutes les chances de réussir.

Des études et des réflexions fortes ont été menées pour mesurer le magnétisme de ces expressions, il faut donc en profiter.

Dans l’article de ce jour, nous aborderons ce sujet. Je vous donnerai des accroches qui normalement font au moins un tilt dans l’esprit du prospect, et l’emmène à passer à l’action, à acheter le produit. Ce qui est forcément le but recherché.

Voyons d’abord des choses à ne pas louper dans vos messages de vente.

Conseils pour ne pas foirer votre page de vente

Votre titre doit être accrocheur

C’est la première chose que voit le prospect. Votre titre, votre accroche. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que l’on l’appelle l’accroche. Ce premier message est celui qui dit à votre prospect si oui ou non il est concerné par ce qui suit. Vous devez donc prendre garde à sa construction et vous assurer qu’il répond bien à ce que vous proposez.

Pour cette accroche, je vous conseille de faire des tests de sélection. C’est tellement important de ne pas le rater que vous pouvez y mettre le temps qu’il faut. À la simple lecture de ce titre, le prospect doit savoir à quoi s’attendre dans la suite du message.

Si vous réussissez cela, et si le prospect continue de lire votre message, vous avez gagné un premier pas. C’est donc un challenge. Prenez donc le temps qu’il faut et pondez un titre qui retiendra l’attention de votre audience.

Énumérez les problèmes que vient résoudre votre solution

Une des techniques pour intéresser les prospects est de lister les problèmes que vient résoudre votre solution. En fait, le prospect se sent plus impliqué quand le problème résolu le concerne directement. Vous devez donc en parler, et bien montrer que les personnes qui font face à de telles problématiques sont concernées par ce que vous proposez. Votre promesse devra être la solution à leur problème.

Vous devez être clair dans votre message de vente

Votre message de vente doit être clair, compréhensible et accessible si vous voulez qu’il soit efficace. Vous devez prendre la peine d’énoncer de manière assez claire et concise, votre message afin que votre public ne se perde pas. Ce public doit aussi savoir à travers votre page, la manière de tirer profil de ce qui est dit.

Allez donc droit au but, mais simplement et clairement.

Si vous voulez inviter vos prospects sur votre page web, par exemple, au lieu de dire « Nous vous invitons à renseigner notre adresse web dans la barre de votre navigateur… », dites plutôt « Visitez notre site web à l’adresse www… ».

Simple, clair et concis.

Un critère aussi souvent négligé, vous devez marquer les points forts de votre message de vente par une mise en page particulière : mettre le texte en gras par exemple, utiliser une police assez lisible,

Vous devez rendre votre appel à l’action facile à exécuter

Vous ne devez pas manquer de faire un appel à l’action. Vous devez dire à votre audience ce qu’elle doit faire juste après la lecture de votre message de vente. Cet appel doit être clair, simple et facile à exécuter.

Si vous voulez par exemple que votre prospect vous appelle, vous devez lui communiquer votre numéro de téléphone. Et là aussi, il faut faire attention au numéro que vous donnez. Évitez les numéros surtaxés ou ceux qui exigent une quelconque singularité. C’est clair que ça pourra ralentir l’action du prospect.

Pareil si vous voulez que le client passe à vos bureaux. Vous devez donner une localisation assez précise, avec un Google map en plus. Vous ne devez pas perdre un client parce qu’il n’a simplement pas pu retrouver vos bureaux. Ce serait vraiment impardonnable.

Prenez donc les dispositions.

Soyez donc assez clair dans l’action que vous voulez voir accomplie.

Encore sur l’appel à l’action, prenez garde à ne pas demander plusieurs choses en même temps à vos prospects. Ces potentiels clients doivent se sentir orientés. Ils doivent savoir exactement l’action à accomplir pour obtenir le produit ou service que vous proposez.

Vous devez donc cibler une action principale, autour de laquelle peuvent graviter quelques autres orientations. Mais l’idéal serait de demander une seule action dans l’appel à l’action.

Vous devez créer un sentiment d’urgence

Le fait de donner une limite de temps dans vos messages de vente crée un sentiment d’urgence. Si vous ne le faites pas, vos prospects n’accorderont aucune importance à passer à l’action maintenant ou plus tard.

Lorsqu’il y a urgence, le prospect se sent dans l’obligation de prendre sa décision maintenant, et vite, de peur de perdre les avantages liés à ce délai. Parce que bien sûr une urgence simple, sans avantage accompagnatrice, est une urgence sans fondement.
Réfléchissez donc à donner un délai associé à une promotion quelconque.

Dites par exemple que le client bénéficierait de 50% de réduction s’il achète ce soir avant minuit. Pour profiter de cette offre, le prospect sera obligé de s’engager avant minuit.

Vous devez faite une offre irrésistible

Offre irrésistible ?

Votre offre doit être faite de telle sorte qu’elle laisse votre audience béate, avec l’effet « wow ».

« Je ne peux pas louper cette occasion ». C’est comme ça que doit réagir un prospect après qu’il ait parcouru votre offre.

Vous pouvez pour cela soit y ajouter des bonus de grande valeur, soit des services additionnels, soit encore une garantie satisfait ou remboursé à 100%, sans questionnement. Bien sûr, vous devez respecter ce que vous promettez. Ne vous amusez donc pas à garantir ce que vous ne pouvez pas faire. La lame de ce couteau peut retourner contre vous. Attention !

Voilà les quelques conseils que j’avais voulu mettre en évidence pour vous permettre de ne pas foirer votre message de vente.

Voyons maintenant les expressions, qui ont du sens, et que vous pourrez insérer dans votre argumentaire. Ça peut paraître simple, mais leur effet est loin d’être négligeable. Allons-y !

50 accroches gagnantes

Je citerai ici pêle-mêle des expressions gagnantes que vous pourrez insérer dans votre message de vente. Ce sont des expressions qui peuvent paraître simples, mais qui ont tout leur effet psychologique.

Ils peuvent soit exprimer la confiance, soit l’urgence, soit encore la crédibilité ou autre sensation à donner envie. Vous verrez, ce sont des expressions simples que vous rencontrez déjà dans les pages de vente que vous visitez, sans peut-être y prêter attention.

Ce n’est pas exhaustif. Les voici ci-dessous cités.

  • Vous gagnerez
  • Promotion
  • Aucune obligation requise
  • Annuler à tout moment
  • Garantie de satisfaction ou de remboursement
  • Prix le plus bas
  • Les prix sont réduits de moitié
  • Économiser de l’argent
  • Meilleure valeur
  • Offre spéciale
  • Ne rien payer
  • Rentable
  • Acheter un, en obtenir un gratuitement
  • Livraison gratuite
  • Cadeau gratuit après achat
  • Essai gratuit
  • Période gratuite
  • Échantillon gratuit
  • Démonstration gratuite
  • Téléchargement Gratuit
  • Estimation gratuite
  • Consultation gratuite
  • Livraison garantie dans les 24 heures ou le lendemain
  • Résultats dès ce soir, pendant que vous dormirez
  • Résultats pendant la nuit
  • Remboursement sans aucune question posée
  • Technique secrète
  • Astuce secrète
  • Offrez-vous
  • À votre rythme
  • Approvisionnement limité
  • Avant qu’il ne soit trop tard
  • L’offre se termine bientôt
  • Agir maintenant
  • L’offre expire
  • Réservez votre rendez-vous maintenant
  • Invitation privée
  • Offre exclusive
  • Première fois offerte
  • Non vendu en magasin
  • Appelez à tout moment
  • Appelez dès maintenant
  • Contactez-nous
  • Parlez à un expert
  • Des années d’expérience
  • Prouvé scientifiquement
  • Primé
  • Action rapide
  • Livraison le jour même
  • Service le jour même

Il y a tellement d’expression de ce genre qu’on n’en finira pas.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est de vous inviter à aller parcourir les messages de vente des personnes qui font un succès dans leur vente. Vous verrez comment sont utilisées ces expressions et vous pourrez vous en inspirer.
Vous savez, la meilleure école qui puisse exister, c’est de suivre le parcours de celui à qui on veut ressembler, soit dans ses écrits, soit dans ces formations ou séminaires.

Je ne parlerai pas de formations ici, mais vous savez que vous gagnerez plus à vous former auprès de celui qui a du succès dans le domaine que vous voulez aborder.

Au-delà de tout ça, voyons maintenant des mots que vous ne devez pas louper.

Les 30 mots ou groupes de mots à ne pas louper

Ici, nous vous donnerons des mots à ne pas omettre dans vos pages de vente. Ces mots renforcent l’adhésion du prospect quant à l’engagement à prendre face à votre produit ou service. Ce sont entre autres :

Vous : Le prospect doit se sentir indexé. Écrivez comme si vous lui parlez directement à lui.  Ne faites pas l’erreur de tout renvoyer sur vous, sur votre personne : moi, moi, moi. Le prospect, à la limite, n’en a rien à tirer de ce que vous êtes, il attend juste une solution pour lui, pour son problème.

Parce que : vous devez dire au client le pourquoi, lui expliquer les choses comme il faut. Vous devez lui donner une raison impérieuse d’agir.

Gratuit : Ne sous-estimez pas l’attrait du mot “gratuit”. Il a un effet psychologique incommensurable.

Valeur : Mettez en surbrillance la valeur que les clients reçoivent pour leur argent. Ça peut être sur le coût du produit ou service, sur les avantages à tirer, etc.

Garantie : Faites en sorte que les lecteurs sentent qu’ils ont tout à gagner et rien à perdre.

Incroyable: C’est une expression à sensation, qui donne l’impression au client qu’il est en face de quelque chose qui sort de l’ordinaire. Il faut toutefois faire attention à ne pas abuser de ces termes, sinon ils perdront leur pouvoir.

Facile : Faites savoir aux clients à quel point la vie serait plus facile avec le produit ou service que vous proposez, puis offrez-leur des facilités pour qu’ils franchissent l’étape suivante du processus d’achat.

Découvrir : Donnez l’impression aux clients d’être en face de quelque chose de nouveau ou d’inconnu, quelque chose qui offre des avantages distincts que ce qu’ils ont déjà vu et qui les aideras dans une tâche bien précise.

Agissez maintenant : Motivez une réponse immédiate avec une offre d’une durée limitée.

Tout inclus / tout ce dont vous avez besoin : Établissez que votre produit ou service est tout ce que vos clients devront acheter afin d’atteindre le but visé.

Jamais : Cette expression reflète la négativité, le vide. Mais vous devez l’utiliser pour faire rejaillir un avantage.Dites par exemple «vous ne vous inquiéterez plus jamais de … » ou « vous ne rencontrerez plus jamais cette difficulté ».

Nouveau : L’expression « nouveau » a la capacité de faire ressortir l’innovation qu’il y a dans votre produit, et ça, les gens le remarquent.

Gagner : C’est l’expression la plus claire pour mettre en valeur le gain d’argent et/ou de temps

Éprouvé : Rappelez aux clients que le produit, service ou entreprise a été éprouvé, et est donc crédible.

Sûr et efficace : Minimiser la perception du risque dans l’engagement que va prendre le prospect.

Puissant : Faites savoir aux clients que votre entreprise, votre produit ou votre service est robuste.

Des résultats concrets : Tout le monde veut des résultats. Il faut donc le leur garantir.

Secret : Votre produit ou service cache-t-il le secret de la résolution du problème de votre prospect? Si oui, faites savoir à vos clients que vous pouvez leur révéler ce secret.

Le : Cette expression « Le » implique que votre solution est LA solution à la problématique rencontrée. Cela renforce l’adhésion du prospect. Regardez par exemple la différence entre les 2 expressions suivantes: « 3 solutions pour guérir votre mal de dos » et « Les 3 solutions pour guérir votre mal de dos ».Vous voyez la différence ?

Instantané: L’accès instantané ou les téléchargements immédiats sont plus attrayants que ceux pour lesquels une attente quelconque est obligatoire.

Comment : Montrez à vos prospects le comment faire. Aidez-leur à accomplir une tâche ou un objectif difficile.

Élite : Montrez à vos prospects qu’en adhérant à votre solution, ils feront partie ou rejoindrons une certaine  élite.

Premium : Premium aide à indiquer la haute qualité.

À cause de, donc, ainsi : Ces expressions renforcent la logique d’achat d’un produit ou service.

Plus : Montrez que vous offrez plus que vos concurrents (si c’est vrai. Vous voyez donc qu’il le faut)

Bonne affaire: Les clients veulent le meilleur, n’est-ce pas ?

Aucune obligation : Créez une situation gagnant-gagnant pour vos clients.

100% garantie de remboursement : Donnez une sensation de risque zéro.

Énorme : Un rabais important ou une offre exceptionnelle est difficile à résister.

Richesse : Si vous vendez des produits et services qui ont attrait à l’argent,faites ressortir la sensation de la richesse. Ça crédibilise l’action.

Voilà, je pense que vous avez là un maximum d’expression et de mots sensibles qui favorisent l’adhésion de votre audience. Utilisez-les comme il faut, mais surtout avec modération, pour ne pas faire rejaillir l’effet contraire du but visé. C’est-à-dire donner à votre audience l’impression de vouloir la flatter. Ça pourra donc être à double tranchant.

La balle est dans votre camp. Retenez ceux qui ont du sens pour vous et utilisez-les comme il faut pour accrocher votre audience.

Voilà, que pensez-vous de cet article.

Comment comptez-vous en profiter pour optimiser vos messages de vente.

On pourrait même faire un petit exercice. Dites-moi dans les commentaires une phrase marketing à but commercial qui vend un maximum et que vous pourrez utiliser dans votre argumentaire pour séduire vos prospects, ou un appel à l’action qui selon vous, laissera votre prospect sans voix.

Je compte sur vous. À toute suite dans les commentaires.

L’évolution du marketing

évolution du marketingLe marketing est un domaine en perpétuelle évolution, que ce soit en stratégie ou en technique.

Il en a toujours été ainsi depuis les premières productions industrielles.

À la base de ces changements se trouve l’évolution des demandes.

Après les premières années de l’industrie, les entreprises ont toujours eu à prendre en compte les besoins des clients, à quelques exceptions près. Dans les temps actuels, les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants.

Ils sont devenus difficilement accessibles puisqu’ils peuvent désormais s’offrir presque tout ce qu’ils souhaitent avoir.

Désormais, ils réclament davantage de personnalisation avant d’accepter de choisir un produit par rapport à un autre.

Les entreprises n’ont alors de cesse de développer leurs techniques pour fidéliser les clients et étendre leurs zones cibles avec l’évolution du marketing au fil des décennies.  Ces méthodes toutefois n’aident pas toujours les entreprises à vendre, des fois elles sont plus penchées sur l’accompagnement des clients. Découvrez dans cet article les stratégies et techniques qui ont été créées tout au long de l’évolution du marketing

Initialement

Au tout début, les industries avaient juste à produire pour en faire profiter le maximum de personnes. Leur seule préoccupation était de multiplier au maximum leurs produits. Il n’était pas encore question de besoin des clients. C’était aussi le cas lors de la période d’après-guerre (1939-1945). À cette époque était appliqué le marketing de masse puisque la population était majoritairement dépourvue de leurs biens. Il fallait dans l’urgence équiper tout le monde avant de penser à ce qu’ils peuvent chercher dans ce produit.

Le marketing de masse

L’enseigne Coca-Cola est un bel exemple du marketing de masse. Pendant longtemps, il a vendu un seul produit pour tout le monde. Il n’avait pas eu besoin de créer différents messages pour différentes catégories de clients, une seule communication suffisait. Il en était ainsi durant des années jusqu’à ce qu’elle se décide à fabriquer d’autres produits.

Vous pouvez en déduire que cette technique consiste à appliquer une seule stratégie de communication sans faire de distinction entre les clients. Au début, la télévision et la radio étaient les principaux canaux de communication où on se contentait de faire la litanie des bénéfices du produit à vendre.

Plus tard, il deviendra impossible de rester sur cette technique à cause de la rudesse de la concurrence. Autrement, les entreprises qui n’ont pas fait évoluer leurs techniques seront condamnées à mettre rapidement les clés sous la porte.

Le marketing ciblé

Dans les années 70, les demandes s’étaient enfin un peu tassées, et les clients ont alors commencé à s’exprimer. Les offres ont commencé à dépasser les demandes, car de plus en plus d’entreprises produisaient les mêmes choses. Les entreprises n’avaient pas d’autres choix pour vaincre cette concurrence que de tenir compte de leurs exigences. Jusqu’à maintenant, cette méthode n’a pas été abandonnée, mais au contraire reste plus que nécessaire aux entreprises. Néanmoins, d’autres techniques complémentaires ont évolué dans le marketing d’aujourd’hui, comme vous le verrez plus bas.

Avec cette méthode, les clients sont désormais divisés selon leur tranche d’âge, leur sexe, leurs goûts, leur situation géographique, leur niveau d’éducation, etc. Chaque entreprise, pour éviter les concurrences, visait à exploiter des catégories que les autres avant elle n’ont pas considérées. D’un côté, les clients veulent retrouver leur confort d’avant la guerre, duquel ils ont été longtemps privés ou même un nouveau style de vie. C’est pourquoi ils requièrent qu’on tienne compte de leurs souhaits. Ils se sont mis à comparer ce qui existe.

À cette même période étaient nés les supermarchés. Le but était d’aider les entreprises dans leurs ventes. Les ventes directes n’atteignent en effet plus beaucoup de gens qui ont chacun déjà choisi leur entreprise favorite. Ces supermarchés répondent d’ailleurs au besoin de comparaison. Là-bas, un prix plus bas que la normale ou un prix promotionnel notamment se remarque et atteint un grand monde.

Le marketing one to one

Le marketing one to one voit le jour en 1993 grâce à Don Peppers et M. S. Roger. L’objectif était d’entretenir une relation plus rapprochée avec les clients. Dans la même visée, les entreprises pensaient également à la fidélisation. Ces deux raisons aujourd’hui sont liées de manière insécable.

Pour cela, les entreprises se devaient de mieux connaitre leurs clients et potentiels clients pour les apprivoiser. Sont alors nées des bases de données plus compliquées, dans lesquelles on enregistrait les comportements d’achat de chaque catégorie de clients. Chaque entreprise avait alors comme stratégie de personnaliser le message qu’elle adresse à chacune de ses catégories de clients. Aujourd’hui encore, on envoie également des commerciaux au marché convaincre les clients directement, en les ciblant avec des formules bien choisies pour chacune des catégories. Il n’est pas non plus surprenant de voir apparaître un type de marketing qui cible des différences ethniques. Néanmoins, le sujet reste sensible pour une grande partie du globe, tel que cette stratégie n’arrive pas à se globaliser.

Le marketing selon internet

La voix aux consommateurs

Grâce à l’avènement d’internet, une nouvelle stratégie marketing a fait son apparition, celle où on donnait aux consommateurs plus droits, où on les laisser notamment s’exprimer publiquement sur les produits qu’ils achètent. Ils sont incités à donner leurs avis sur les forums et dans les commentaires des pages de ventes de produits, car apporte ainsi plus de visibilité à l’entreprise en question. Aussi, l’entreprise peut immédiatement réagir à ces retours. Toutes ces opportunités sont rendues possibles depuis l’instauration du web 2.0. C’est une majeure évolution du marketing.

Dès l’achat d’un produit ou après une première utilisation, les clients cherchent aujourd’hui à exprimer leur avis, qui comprendra soit sa satisfaction, soit ses critiques. Ceux qui vont acheter le même produit ont quant à eux tendance à faire d’abord un tour sur internet pour voir ce qui se dit sur ce dernier. Ces opinions détermineront en grande partie la décision de ces clients potentiels. Les consommateurs ont également la possibilité de répondre à des sondages et autres questionnaires pour s’exprimer.

Une visibilité accrue

D’ailleurs en parlant d’internet, les entreprises ont aujourd’hui leur site de présentation ou même leur boutique en ligne, leur permettant de vendre plus de produits par d’autres moyens que la vente directe et les supermarchés. Les coûts de ce marketing sont pour les entreprises beaucoup moins chères que sur les autres canaux alors qu’en y consacrant un vrai travail, elles pourront atteindre rapidement les millions d’internautes. Une présence active sur les réseaux sociaux leur permettrait en outre de se rapprocher de leur clientèle et d’atteindre de nouvelles cibles.

Les revendeurs et les plateformes de vente

Sont également apparus sur les sites revendeurs, cherchant des bénéfices à travers les produits qu’ils revendent ou à gagner des commissions selon les ventes qu’ils effectuent. C’est une stratégie gagnant-gagnant. Le drop-shipping est actuellement le plus en vogue. L’entreprise ne s’occupe que du paiement de la commission sur les ventes que le commissionnaire démarche par sa propre initiative.

Il existe entre autres des plateformes de vente en ligne, comme EBay et Amazon. Ces dernières facilitent les comparaisons et les analyses, c’est pourquoi les consommateurs les apprécient.

Les actions automatiques

Actuellement, il est tendance sur internet de profiter d’une action de l’utiliser pour lui en suggérer d’autres. Juste après l’inscription sur un site notamment, une suite de mails atterrissent dans votre boite pour vous souhaiter la bienvenue et pour vous donner un premier aperçu des offres du site. Si vous acceptez d’ailleurs pendant l’inscription de recevoir les notifications importantes du site, vous continuerez à recevoir des mails. Ils contiendront notamment les nouveautés, les offres de réduction et autres mises à jour importantes.

L’autre style de ce marketing consiste à faire une suggestion aux acheteurs selon les produits qu’ils ont recherchés sur le site, ou encore ceux qu’ils ont achetés. Ces suggestions, généralement automatisées, sont envoyées par mail ou placées sur les pages du site, de manière à ce que vous tombiez dessus. Elles peuvent même devenir plus insistantes lorsqu’on vous propose des produits complémentaires à ajouter à votre panier avant même que vous l’ayez validé.

Le bouche-à-oreille

Depuis toujours, le bouche-à-oreille a déjà été un canal de communication de plus, et gratuit, pour les entreprises. Cette technique marche également très bien sur internet. Les exemples les mieux connus sont les cas où on pouvait inviter des amis à utiliser le même site que soi. C’est une fonctionnalité que le site lui-même propose, car cela fait partie de ses techniques marketing même si les clients ne s’en rendent pas compte. La vitesse à laquelle se propage l’existence du site et ses principaux avantages dans ce cas est fulgurante. Même pour la simple raison qu’est la curiosité, le site cumulera rapidement de nombreux utilisateurs, qu’il pourra facilement convaincre une fois arrivé dans le système.

Le street marketing

Le street marketing consiste à faire une campagne sur les produits phares de l’entreprise. Pour qu’il réussisse, l’entreprise doit se placer à un endroit très fréquenté. Souvent, on y propose un bonus pour tels nombres de produits achetés, et on appelle aussi les passants à participer à des jeux qui peuvent leur faire gagner des cadeaux. L’innovation doit être au rendez-vous pour atteindre le plus de monde, car c’est le but.

Sur le même sujet, on peut citer une autre technique, celle qui utilise un genre de camion pour y afficher une affiche publicitaire. Souvent, on se sert d’une photo incitatrice sans apparaître directement comme une publicité au sens propre du terme, et on fait du tam-tam sur son passage pour attirer l’attention.

Et puisqu’on a parlé de cadeaux, leur partage fait également partie des techniques marketing très utilisées aujourd’hui. On en voit souvent lors des événements sportifs, pendant lesquels les sponsors en profitent pour distribuer des cadeaux aux sportifs comme aux spectateurs et par la même occasion profiter de la notoriété de l’événement pour faire le buzz.

Le marketing visuel

Images ou photos et vidéo sont également des accessoires importants du marketing d’aujourd’hui. Ils permettent de lancer rapidement des produits et même de faire le buzz sur internet. Mais dans ces cas-là, il faut mettre un poids dans le contenu, raconter une histoire passionnante même si on ne se serre que d’une photo. Les photos sont également affichées sur les panneaux publicitaires et sont faites pour attirer les yeux de ceux qui passent.

Aujourd’hui encore, le marketing a évolué du marketing classique à sens unique vers un autre, plus interactif. Il est actuellement question d’aider le client qui achète, et non plus l’entreprise qui vend. C’est le pourquoi des produits sous garantie, des propositions de SAV (Service Après-vente) et autres techniques de fidélisation et de satisfaction des clients. On propose même souvent aux clients de voir directement sur place comment est fabriqué tel produit, en leur faisant faire des activités divertissantes ou enrichissantes, dans le but notamment de les rassurer davantage. Ils peuvent vérifier d’eux-mêmes si telle nourriture est vraiment bio, ce genre de chose.

Qu’est-ce que le e-commerce ?

qu'est ce que le ecommerceOn entend de plus en plus parler de e-commerce, de boutique en ligne, de dropshipping, etc.

Vous savez pourquoi ?

C’est simplement parce que c’est une activité en pleine croissance et qu’elle est très rentable. Du moins pour ceux qui la pratiquent en professionnel.

Je dis bien en professionnel. Ça, c’est un point que je veux partager tout de suite avec vous : toute activité en ligne que vous voulez réellement voir grandir et vous rapporter de l’argent doit être considérée comme un vrai business. Arrêtez de vouloir juste tester les choses pour voir si ça peut vous intéresser, avant de réellement vous lancer.

Quand vous pensez boutique e-commerce, pensez business, pensez entreprise. C’est l’état d’esprit dans lequel vous devez être.

Vous comprenez donc qu’il y a une certaine discipline à adopter, qu’il y a des stratégies qui marchent et qu’il faut suivre à tous les coups si vous voulez réussir dans le domaine en question.

Mais allons pas à pas.

Vous êtes intéressé par le e-commerce ? Vous voulez en savoir plus ? Cet article est fait pour vous.

Qu’est-ce que c’est réellement le e-commerce ou commerce électronique ? Comment s’y mettre ? Comment faire ? Que vendre ? Comment rentabiliser ?

Autant de questions que nous aborderons à travers l’article d’aujourd’hui.

Qu’est-ce que le commerce électronique ?

Comme le définit le site Wikipédia, Le commerce électronique, ou encore e-commerce, de sa dénomination anglaise, est l’échange de biens, de services et/ou d’informations contre de l’argent, par l’intermédiaire des réseaux informatiques, notamment Internet.

On l’appelle aussi commerce en ligne ou encore vente en ligne ou à distance, ou parfois même cybercommerce.

En fait, faire du commerce électronique, c’est vendre un bien ou quelques choses d’autres à travers un site Internet; des sites internet qu’on appelle boutique en ligne.

Avoir une boutique en ligne s’assimile à avoir une boutique en physique. C’est pratiquement la même chose, sauf que sur le net, vous avez une plus grande audience et votre boutique reste ouverte 24 heures sur 24, quelques soit ce que vous faites et quelques soit votre position géographique actuelle. Vous voyez l’avantage ? Pensez-y.

Si vous avez l’habitude de surfer sur le net, vous avez sûrement déjà vu des publicités qui présentent des articles à vendre. Si vous regardez derrière, il y a des boutiques en lignes.
C’est une activité qui doit vous intéresser si vous êtes artistes, ou si vous avez des choses à vendre.

Comment se mettre au commerce en ligne ?

Tout le monde peut avoir une boutique en ligne, ce n’est pas sorcier. Il suffit juste d’avoir quelques choses à vendre et de mettre en place un site Internet avec les caractéristiques d’une boutique.

C’est aussi simple que cela. Du moins, ça paraît aussi simple que cela.

Mais au-delà de tout ça, vous devez penser à toute votre stratégie : le nom que vous donnerez à votre business, la cible que vous visez, les articles que vous vendrez, les fournisseurs chez qui vous vous alimenterez, le moyen de transport de vos marchandises, le délai de livraison de vos commandes, le mode de livraison à votre clientèle… et toute la stratégie markéting qui va avec.

C’est une grosse réflexion en arrière-plan, vous voyez. Je vous l’avais dit. C’est véritablement un business à part entière.

Vous devez donc considérer votre business comme une entreprise. Et vous en tenir à ça.

Avoir quelques choses à vendre

Comme je vous l’ai dit, vous devez avoir quelques choses à vendre. Oui, mais il ne faut pas choisir tout et n’importe quoi. Vous devez faire un choix judicieux de ce que vous voulez vendre. C’est très important.

Du coup, une étude du marché s’impose et doit être effectuée. Vous devez observer votre marché.

Pour les articles que vous choisirez, vous devez voir s’ils se vendent déjà; s’ils ont déjà une clientèle.

C’est vrai que vous pouvez vous aventurer dans l’innovation, mais je vous conseille plutôt de vous lancer dans des choses qui se vendent déjà. En tout cas, pour un début.

Lorsque vous aurez choisi votre (ou vos) article, vous devez rechercher le fournisseur adéquat. Si vous êtes artisans ou créatifs et que vous prévoyez produire vos produits vous-même, la question ne se pose pas. Dans le cas contraire, vous devez vous offrir les services d’un fournisseur.

Ce fournisseur doit être capable de vous proposer en quantité suffisante, en fonction de votre demande, les articles que vous souhaitez. Ses productions doivent être de qualité. Parce que vous n’êtes sans savoir que la satisfaction clientèle est un pan très important dans le commerce en général, et dans le commerce électronique encore plus, vu que les transactions se font en ligne, et que les produits sont généralement présentés de manière virtuelle.

Le client final doit être satisfait à la réception de sa commande. Et ça, c’est un fort critère de fidélisation clientèle.

Il y a aussi une question de respect des délais et de réactivité. Votre fournisseur, du moins le fournisseur que vous choisirez, doit être capable de vous alimenter dans vos délais, sinon vous risquez de ne pas être en mesure de satisfaire votre clientèle.

Si vous œuvrez par exemple dans le domaine des jouets pour enfants, votre fournisseur doit être en mesure de vous fournir vos articles bien avant les fêtes de Noël par exemple, sinon c’est le flop assuré. Vous devez aussi vous-même vous y prendre un peu plus tôt, en temps et en heure, pour ne pas imposer un rythme de création de vos produits accélérés, de telle sorte à ne pas garantir la qualité.

Il y a aussi la question du type de transport de livraison. Si vous êtes livré par bateau, il faut prendre en compte le temps du transport.

Autant de questions pour ne pas être déphasé dans votre business.

Dernier petit conseil au passage, à ce sujet. Pour un début en tout cas, ne vous aventurez pas dans les objets cassables si vous n’avez pas la maitrise totale des moyens de transport, sinon vous prenez le risque de vous retrouver avec des articles cassés ou endommagés. Prenez garde.

Les e-commerçants se tournent généralement vers des fournisseurs asiatiques, chinois ou japonais, qui ont des offres de prix bon marché et qui peuvent aider à se faire une bonne marge sur chacun des articles. Mais la question de la qualité reste à explorer.

Parlant de marge, vous devez faire votre point : prix d’achat, transport, stockage, logistique, prix de vente, etc.

Pour voir un peu les proportions de prix, allez faire un tour sur la plateforme d’AliExpress qui regorge d’une panoplie d’articles à moindre coût.

En tout cas, voilà quelques points que vous devez analyser avant de vous lancer dans ce business de vente en ligne.

Créer une boutique en ligne

Aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de mettre en place sa boutique en ligne. Avant, c’était tout un mystère réservé aux informaticiens. Les agences de communications et de publicité en ont bien profité. Elles se faisaient une bonne marge en proposant des services dans ce sens.

Mais aujourd’hui, les choses sont tout autres. Il y a beaucoup de solutions qui permettent de mettre en place une boutique en ligne assez aisément, sans forcément une compétence technique et en plus, à moindre coup.

Je vous citerai entre autres les plateformes Shopify et Magento.

Il y a aussi des plateformes comme Amazon, que vous connaissez sûrement, Ebay, Etsy, etc., qui vous permettent d’héberger votre boutique sans difficulté.

Vous pouvez faire un tour sur les différents sites internet de ces plateformes et vous pourrez vous en faire une idée. À défaut, vous pouvez me poser vos questions dans les commentaires et on pourrait en parler.

C’est tellement accessible que je vous inviterai à tenter le coup.

Et puis, relativement à la plateforme que j’ai toujours conseillée pour monter des sites internet et blogs, il y a aussi une solution. Et celle-là, elle est toute entièrement gratuite. Oui, en utilisant le gestionnaire de contenu WordPress, vous pouvez créer une boutique en ligne gratuitement. IL suffit d’installer le plugin Woocommerce et le tour est joué.

Il y a donc vraiment plus de freins à ce niveau.

Mettre en place son site e-commerce est aujourd’hui à la portée de tout le monde. Pourquoi ne pas vous y aventurer ?

La balle est dans votre camp.

Maintenant que vous avez de quoi vendre et une boutique en ligne, vous devez promouvoir vos produits. Et c’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Comment promouvoir sa boutique en ligne ?

Je me focaliserai ici sur deux points essentiels et incontournables pour faire la promotion de votre boutique en ligne et de vos produits. Il s’agit essentiellement de votre liste de prospects et des réseaux sociaux.

Vous devez constituer une liste de prospects

Un bon vieux diction révèle que « l’argent est dans la liste ». Ce dicton est autant valable dans les business physiques que dans les business en ligne.

Vous devez bâtir une liste de prospects. Ce sera une liste que vous pourrez contacter à tout moment pour parler de vos produits, de vos promotions, etc.

Il y a toute une stratégie pour constituer votre liste, et j’en ai parlé dans bien d’autres articles. Mais je reste ouvert sur le sujet. Pour ceux qui seraient intéressés, on pourrait en échanger dans les commentaires à la fin de l’article.

Vous devez être présent sur les réseaux sociaux

Qui me dira qu’il n’a jamais entendu parler des réseaux sociaux ?

C’est l’élément incontournable du moment.

Toutes les couches sociales de la société sont sur les réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas me dire le contraire.

Vous avez donc assurément une grande partie de votre population cible sur ces réseaux sociaux.  C’est un atout indéniable. Vous devez en profiter.

Vous devez donc forcément être présent sur ces réseaux. Notamment sur Facebook, qui est le réseau qui draine un maximum de personnes.

Aujourd’hui en plus, avec les publicités Facebook, vous êtes assuré de ne pas manquer votre cible. Alors, ne vous en privez pas.

Voilà qui est dit. Mettre en place une boutique en ligne aujourd’hui est à la portée de tous. Et, vous pouvez même bien en profiter pour vous faire une source de revenus complémentaire ou même principale.

J’ai lancé l’idée, la balle est dans votre camp.

Dites-moi dans les commentaires, ce que vous êtes prêts à faire dès maintenant. Ou pour ceux qui s’y sont déjà engagés, merci de partager avec nous, vos expériences.

À toute suite dans les commentaires.

Comment gagner sa vie sur YouTube ?

gagner sa vie sur youtubeGagner sa vie sur YouTube : est-ce vraiment possible ? On entend ici et là dire que certaines personnes gagnent des millions sur YouTube. Intox ou vérité ? La question reste à poser.

Ce qui est sûr, il y a des noms très connus comme Cyprien, Squeezie et Norman, qui gagnent des millions de dollars grâce à leur chaîne YouTube.

Ceux-là, ils sont aujourd’hui à un autre niveau.

Avec le rachat de la société qui gérait la régie publicitaire de leur différente chaîne, ils ont même surpassé le million d’euros.

Ils sont même arrivés à avoir des offres particulières de YouTube taillée pour eux. C’est fou non ?

À côté de ceux-là, il y a une certaine gamme de gens qui profite bien de leur chaine YouTube. Ils s’en sortent avec de quoi gagner suffisamment leur vie. Comment font-ils ? Quels moyens utilisent-ils ? Quelles sont leurs stratégies ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Dans le présent article, nous parlerons donc des moyens et des stratégies pour gagner sa vie sur YouTube. Commençons maintenant.

Comment gagner sa vie sur YouTube ?

Quand on dit YouTube, on dit toute suite vidéo sur Internet.

Oui, YouTube est une plateforme vidéo, créée depuis 2005, et qui regorge aujourd’hui d’une multitude de vidéo, de tout genre, et de toutes les thématiques inimaginables. Amateurs, professionnels, parfait, imparfait, mal cadré, décalé, etc. tout y est sur YouTube.

La question reste toutes fois posée. Comment, à partir de ces simples vidéos, on peut gagner de l’argent?

Je vais vous donner quelques moyens que nous détaillerons par la suite.

  • Vous pouvez gagner de l’argent en ajoutant de la publicité sur vos vidéos
  • Vous pouvez gagner de l’argent en vendant des produits ou services
  • Vous pouvez gagner de l’argent en faisant sponsoriser vos publications
  • Vous pouvez gagner de l’argent en …

Gagner de l’argent avec de la publicité sur vos vidéos

Si vous regardez des vidéos sur YouTube, vous l’avez sûrement déjà constaté. Sur plusieurs vidéos, il y a de petits encarts publicitaires qui viennent s’afficher au bas de l’écran. Il arrive aussi souvent, qu’avant la diffusion de la vidéo que vous attendez regarder, une vidéo publicitaire vous soit présentée. Ou encore, qu’en pleine visualisation, une annonce publicitaire s’incruste. Tout cela, c’est généralement le fait de Google et de sa régie publicitaire Google Adsense.

Google Adsense publie, en accord avec les propriétaires de chaine YouTube, des annonces qui sont faites sur des vidéos en échange de quelques centimes pour un certains nombres de vues des dites vidéos.

C’est si simple. Vous avez une chaine YouTube. Vous vous inscrivez à Google Adsense, c’est gratuit, et vous soumissionnez à leur programme de publicité. Un code vous sera communiqué après accord et le tour est joué. Vous pourrez gagner, vous aussi, de l’argent avec YouTube.

Gagner de l’argent en se connectant à des MCN

Les MCN,ou Multi-Channel Network, ou encore réseaux multi-chaine sur YouTube en français, ce sont des intermédiaires entre les chaînes YouTube et les annonceurs. Ils offrent des services pouvant inclure le développement d’audience, la programmation de contenu, les collaborations créatrices, la gestion des droits numériques, la monétisation et/ou la vente.  Ils mettent en relation le youtubeur avec des annonceurs, et prennent au passage une commission sur toutes les transactions que le partenariat génère.

Comprenez que si votre rentabilité n’est pas grande, vous ne gagnez pas grandes choses.

Si ce sujet des MCN vous intéresse, je vous invite à aller faire des recherches du côté de Google. On pourrait aussi en parler dans les commentaires.

Gagner de l’argent en faisant sponsoriser vos productions

Quand vous publiez des vidéos, vous avez un certains nombres d’internautes qui les visualisent, qui apprécient, qui déprécient, qui s’abonnent à la chaîne, qui vous suivent, etc.

Lorsque vous avez beaucoup de personnes qui vous suivent, vous devenez une source de trafic, très appréciée par les grandes marques et les enseignes.

Si vos vidéos drainent du trafic, les marques et enseignes savent qu’elles auront une grosse visibilité en diffusant leurs annonces à travers vous. Elles signent alors des partenariats avec vous. Et vous proposent de parler d’un de leur produit ou service, ou de diffuser des annonces précises lors de vos publications. Elles peuvent même décidé d’être votre sponsor officiel, en vous accompagnant dans toutes vos productions.

Ce sont des partenariats qui peuvent vous rapporter gros, et ceux de manière régulière, si vous faites bien les choses.

Gagner de l’argent en vendant vos produits et services

Avoir une chaîne YouTube est similaire à posséder un média. Un média, c’est un canal de communication très puissant. Si vous le gérez bien, vous pouvez en faire une vitrine très rentable.

À travers vos publications, vous pourrez faire la promotion de vos produits et services, et faire en sorte que cela intéresse les personnes qui vous suivent. De cette manière, elles vous rétribueront pour ce que vous faites pour elles, et même bien au-delà.

Prenez soin de développer votre expertise, de leur présenter du contenu qui les intéresse, et de créer avec eux, une relation de confiance, et vous verrez. Ce ne sera vraiment pas difficile de vous faire du gros argent de cette manière.

Pour profiter de cette méthode, il vous serait intéressant de vous munir d’un auto-répondeur. Cela vous servirait pour la création et le maintien de la relation de confiance avec votre audience. Aussi, l’auto répondeuse pourrait servir à informer votre audience dès la publication de vos vidéos. C’est une marque de singularité que de se voir informé, en primeur, d’une nouveauté ou d’une annonce promotionnelle. Pensez-y, l’auto-répondeur est d’un gros appui dans le développement de tout business.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est que l’auto-répondeur, ou qui voudraient en savoir plus, on pourrait en parler dans les commentaires.

Voilà quelques manières de gagner de l’argent grâce aux vidéos sur YouTube. Il y en a plein d’autres que vous pourrez découvrir en pratiquant.

Il y a par exemple le système des dons qui est de plus en plus utilisé. C’est une technique qui offre la possibilité aux abonnés de verser de l’argent à la chaîne du youtubeur pour le soutenir financièrement dans ses productions.

C’est une stratégie parmi tant d’autres.

Pour pouvoir bénéficier de toutes ces méthodes et engranger le maximum d’euros avec YouTube, il y a quelques bonnes pratiques à adopter

Les bonnes pratiques pour optimiser la rentabilité de vos chaînes YouTube

Vous devez régulièrement ajouter du contenu

Oui, vous devez régulièrement publier des vidéos, beaucoup de vidéo. Bien sûr, il ne faut pas publier pour publier. Mais vous devez publier du contenu de qualité, qui apporte de la valeur aux personnes que vous voulez intéresser.

C’est ainsi que vous vous ferez remarquer.

Vous devez développer votre audience

C’est le combat des youtubeurs : Obtenir le maximum de suiveurs de nos vidéos. C’est de cette manière que la rentabilité peut tendre vers son maximum.

Vous devez faire en sorte d’avoir vos premiers 1000 abonnés le plus rapidement possibles. C’est pourquoi vous devez les emmener à aimer vos vidéos, et à les partager afin qu’une plus grande audience les visionne et les aimes. Vous devez faire des appels à l’action dans vos vidéos, afin de rappeler à votre audience l’essentiel : S’abonner à la chaîne YouTube, aimer et partager les vidéos.

Vous devez adjoindre un autorépondeur à votre chaîne YouTube

J’en ai parlé plus haut. L’auto-répondeur vous aidera à créer une relation de confiance avec votre audience. Et ça, ça n’a pas de prix.

Vous devez connecter vos comptes Facebook et Twitter à votre chaîne YouTube

Les réseaux sociaux, aujourd’hui, drainent du monde. Et vous devez profiter de cette audience.

Si vous n’avez pas de compte sur les réseaux sociaux tel que Facebook, je vous le dis tout de suite, arrêtez de lire cet article, et allez en créer un.

Je me tais, allez créer votre page Facebook et autres, et revenez, je vous attends.

C’est fait ? Ok.

Connectez votre compte à votre chaîne  YouTube. C’est pareil pour tous les autres réseaux sociaux que vous fréquentez : Twitter, Instagram, Pinterest, etc.

Vous avez sûrement beaucoup d’amis sur ces réseaux sociaux qui vous suivent et avec lesquels vous êtes connectés. Ne pas profiter de cette audience pour faire la promotion de votre chaîne YouTube serait un vrai gâchis. Alors, ne vous en privez pas. C’est une probable forte audience à ne pas négliger.

Vous devez créer des liens vers votre chaîne YouTube

En complément du point précédent, vous devez créer des liens vers vos contenus vidéo. À partir de vos comptes Facebook, Twitter, Google +, Instagram, etc., vous devez créer des liens vers vos vidéos. Si vous avez un blog, si vous avez un compte sur des plateformes telles que Scoop It, voilà là de bons vecteurs de trafic. Ne vous en privez pas. Parlez de vos vidéos. Créez des liens.

Vous devez respecter les critères de référencement de vos vidéos

Ahhh !!! Vous n’y avez pas pensé hein.

Souvenez-vous que vous devez vous battre pour obtenir le maximum de vue possible de vos vidéos. Et l’une des techniques de visibilité en ligne, c’est le référencement.

Les moteurs de recherches sont très souvent mis à contribution pour obtenir ce que nous recherchons et être en bonnes positions sur ces moteurs de recherche est un atout non négligeable.

C’est pourquoi vous ne devez pas publier vos vidéos pour les publier. Il y a tout un travail en tâche de fond à faire. De nombreux paramètres peuvent être renseignés lors de la préparation à la diffusion des vidéos et il ne faut pas s’en priver : titre et description de la vidéo, mots clés, etc. Il faut le faire.

Gagner sa vie avec sa chaîne YouTube est tout un art.

C’est vrai, le choix de la thématique paraît ne pas être un critère sélectif, vu que des chaînes « déréglées et déchantées» (entre guillemets) aux chaînes thématiques ou professionnelles, chacun peut y gagner pour son compte.

Voilà donc les quelques techniques pour gagner de l’argent avec YouTube que j’ai pu vous présenter aujourd’hui. Relisez-les et inspirez-vous. Allez voir les vidéos de ceux qui en profitent bien, vous verrez que vous pourrez vous-y faire votre place.

Une chose ! La vidéo aujourd’hui est un outil de promotion incontournable, il ne faut pas vous en priver. Que ce soit pour gagner de l’argent directement ou indirectement, vous devez vous y mettre. Vos produits, vos services, votre activité ont beaucoup à y gagner.

Voilà ! On se parle dans les commentaires ?

Qu’êtes-vous prêt à faire dès maintenant ? Dites-le-moi.

Si vous pensez que cet article peut intéresser vos amis, n’oubliez pas de le partager maintenant même.

À tout de suite, dans les commentaires.

Vendre sur son blog des produits ou services: le guide!

vendre sur son blog ses produits et servicesAprès tant d’années passées dans le monde du blogging et dans les activités en ligne, je tiens à vous le dire tout de suite : vendre sur son blog ses propres produits et services est le moyen le plus sûr pour le rentabiliser.

C’est vrai, il y en a bien d’autres moyens, mais la vente de produits et services reste celle qui rapporte le plus. C’est en tout cas, ce qui est ressorti de mon expérience.

Toutes les grandes réussites, parties à partir d’un blog, ont été possibles grâce à la vente de produits et services.

Et c’est de ce sujet que je veux que nous débattions aujourd’hui.

Dans le présent article, nous parlerons donc de la vente de produits et services.

Quoi vendre ? Comment vendre ? Et quand vendre ? Oui, car il ne fait pas bon de toujours vendre. Nous y reviendrons.

Pour l’heure, prenons le temps de nous mettre dans les bonnes dispositions pour être à mesure de pouvoir vendre sur son blog quoi que ce soit.

Ce qu’il est bon de savoir avant de proposer un produit ou un service à la vente

Si nous proposons des choses à la vente, c’est bien sûr dans l’optique d’avoir des clients. Sans client, ça ne sert à rien de se débattre à créer n’importe quoi. C’est pourquoi il est important de se disposer à avoir des clients.

Premier conseil : Soyez prudent

Le premier conseil que je donnerais à tous les détenteurs de blog qui prévoient vendre des produits et services à partir de leur blog, c’est d’être prudent. Prudent parce que la médaille est à deux faces. Ne pas opter pour la meilleure attitude peut conduire à leur perte.

Les blogs peuvent être bien sûr utilisés comme outil de vente, mais ce n’est pas la raison pour laquelle il faut tout de suite commencer à vendre. Vous devez vous mettre dans les bonnes conditions. Vous devez vous donner les moyens d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé.

Pour cela, pour obtenir un meilleur niveau de vente de vos produits et services, vous devez au préalable bâtir des liens relationnels et conversationnels avec vos potentiels clients. Vous devez leurs offrir (à vos lecteurs), à travers vos publications de quoi améliorer leur quotidien d’une manière ou d’une autre. Sans cela, soyez sûr, vous ne ferez pas long feu dans cette voix.

Demandez autour de vous, renseignez-vous auprès de vos abonnés, ils vous diront qu’ils suivent un blog en particulier parce qu’ils y tirent quelques choses de satisfaisant pour eux. Que ce soit du divertissement, des idées, de l’inspiration, des solutions à leurs besoins, des conseils, etc.

Bien sûr, il y a des gens qui achètent simplement parce que c’est vous, ou parce que c’est une telle marque qui lance un produit. Mais c’est une minorité. Et là encore, c’est parce que la marque en question a quelques parts montrées ses potentialités.

Avant de commencer à vendre sur son blog, prenez donc soin de partager du contenu de qualité avec votre lectorat. Engagez-vous plus à améliorer leur niveau de vie, au lieu de vouloir vendre coûte que coûte.

Concentrez-vous à bâtir votre crédibilité et la confiance de votre lectorat. C’est à ce prix que vous pourrez développer autour de votre blog une grande communauté, prête à acheter n’importe lequel des produits ou services que vous proposerez.

Deuxième conseil : Bâtissez une liste

Je ne le dirai jamais assez, vous devez créer votre liste. Que ce soit par courrier électronique ou par les réseaux sociaux, vous devez avoir des abonnés que vous pourrez contacter au moment opportun pour proposer vos produits et services. C’est un moyen sûr de pouvoir faire vos premières ventes. Et ça, ce n’est pas à négliger.

Je n’en dirai pas plus. D’autres articles sur ce même blog en parlent si bien. Et puis, on pourrait en parler dans les commentaires.

Quel produit et/ou service vendre sur votre blog ?

Comme dit précédemment, le plus important dans la vente, c’est votre audience. C’est vos prospects. Vous devez vendre ce que souhaitent avoir vos prospects.

Un grand marketeur, Seth Godin, disait et je paraphrase « Ne vendez pas ce que vous pensez bon pour vos clients, vendez plutôt ce que vos clients recherchent ». C’est tout l’essence de la vente sur Internet.

Vous verrez sur bien des blogs, il y a plusieurs types de choses à vendre. D’aucuns vendent des ebooks. D’autres, des formations en vidéo ou en audio. D’autres encore vendent du coaching, des masterminds, des séminaires, des ateliers.

Il y en a aussi qui vendent des produits physiques, des œuvres de leur esprit, etc.

Vous voyez que l’offre est diverse. Et quand c’est comme ça, il est quelques fois difficile de faire le bon choix.

Ce que je recommande est que vous fassiez le choix du type de votre produit ou service en fonction de trois critères :

  • Ce que votre lecteur préfère
  • Ce que vous pouvez fournir
  • Ce qui pourrait exister sur le marché

C’est aussi le cas pour ceux de quoi vous voulez parler dans votre produit.

Il y a donc une étude préalable à faire. Et chacun aura sa solution.

Tous les types de produits sont bons. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Le choix de ce qui vous sied le mieux sera donc pour vous d’une meilleure confortabilité.

Prenez donc le temps de choisir le bon type de produit ou service à vendre sur votre blog.

Comment créer votre produit à vendre sur votre blog ?

Maintenant que vous avez choisi le type de produit que vous voulez vendre, il est temps de vous plier les manches. Le plus gros du boulot reste à faire.

On pourrait dire qu’il faut commencer à créer votre produit. Mais non, ce n’est pas ce que je recommande.

Je recommande, moi, une méthode en 3 points :

1er point : Créer votre page de vente

Oui, je le recommande en premier : créer votre page de vente.

Cette page de vente vous permettra au final de rester focus sur la promesse de votre produit. En fait, la page de vente répertorie tous les points vitaux de votre produit. C’est sur votre page de vente que vous direz le pourquoi du produit et la promesse qu’il vient satisfaire. C’est une réflexion profonde personnelle que vous devez établir, si vous êtes seul. Si vous avez une équipe, c’est un travail à faire ensemble. Vous pourrez ainsi baliser les choses.

Sans page de vente préalablement établie, vous pouvez facilement être réorienté vers une autre direction au fil de la confection de votre produit.

La page de vente vous servira un peu de canevas conducteur. Prenez donc la peine de la concevoir avant.

2ème pont : Planifier la sortie de votre produit

Une fois que votre page de vente est rédigée, vous devez planifier la création du produit.

Cette planification consistera à l’identification des étapes clés de la création du produit, à la détermination des différents jalons, à l’exploration des ressources à affecter, à la fixation des différents coûts à engager, coût en terme financier et aussi en temps.

Vous devez aussi fixer la date de sortie. Cette date ne sera pas figée dans du marbre, mais c’est une sorte d’indication pour trouver la bonne période de lancement de votre produit. Cela paraît banal, mais il faut trouver la bonne période en fonction des circonstances, des évènements déjà programmés, etc.

Si vous faites par exemple votre lancement, en même temps que l’un de vos concurrents plus populaires que vous, comprenez que beaucoup de vos clients potentiels feront le choix de la concurrence.

Prenez donc garde à planifier tout ça.

Aussi, prenez la peine de vous faire accompagner par des devanciers ou des mentors pour faciliter la réalisation de votre produit, surtout si c’est la première fois. De cette manière, vous pourrez aborder toutes les étapes de votre création.

À ne pas louper.

Quelques fois, on passe beaucoup plus de temps à vouloir faire les choses seul, alors que des gens l’ont déjà fait et qu’il faut juste profiter de leurs expériences.

Cherchez donc à vous faire accompagner.

3èmepoint : Commencer à réaliser votre produit

Maintenant que tout ça est clair, vous pouvez commencer à décrire plus dans le détail, votre produit.

En fonction de votre produit, commencez par faire le séquencement, la structure, les modules, etc. Détaillez au maximum. Cela facilitera votre travail.

Fixez-vous une période de travail. Vous pouvez vous allouer un jour spécifique, ou une ou deux heures par matin, ou encore bloquer une semaine tout entière. Mais vous devez le faire. Sinon, bonjour la procrastination.

Comment lancer votre produit ou service ?

Sur ce point, je ne ferai pas trop de blabla. On partagera nos expériences dans les commentaires.

Sachez simplement que vous devez vous réjouir de l’effort fourni, et d’être arrivé au bout. Vous devez vous réjouir de votre réalisation.

Beaucoup de potentiels bons produits n’ont pas vu le jour parce qu’on a, à un moment donné, perdu le fil conducteur, ou encore, on a été gagné par la procrastination. Si vous êtes arrivé là, réjouissez-vous.

Et si ça n’a pas marché cette fois-ci, c’est que vous avez loupé quelques choses. Retroussez les manches, et remettez-vous au boulot.

Votre succès n’est pas loin.

Dites-moi votre ressenti. Partagez avec nous vos expériences.

À tout de suite, dans les commentaires.

Liste de blogs sur la création d’entreprise : en voici 15

blog création d'entrepriseUn blog bon et intéressant est un blog qui partage un grand nombre d’informations de grande valeur, qui apporte satisfaction aux attentes de son audience.

Quelques fois, quand on cherche de l’information et qu’on va faire un tour du côté de Google par exemple, on tombe sur des sites qui nous ramènent des informations généralistes, qui ne satisfassent pas forcement à notre besoin. Et c’est souvent frustrant.

Cela m’a conduit à me créer une sorte de référentiel pour quelques domaines que j’ai choisi.

Au titre de ces domaines, il y a par exemple la création d’entreprise.

Je me suis créé une liste de sites de références sur lesquels je trouve toujours l’information que je recherche (la plupart du temps). Et aujourd’hui, j’ai décidé de partager cette liste avec vous; une liste de 15 sites Internet et blog sur la création d’entreprise, et qu’il faut suivre. Il y en a des anglophones qui sont une forte source d’inspiration pour moi, et il y en a des francophones.

Je vous invite à aller les consulter, et à en profiter.

Aussi, je vous demanderai de partager avec nous vos ressources. Ce sera tout de suite dans les commentaires.

Sans plus attendre, voici 15 recommandations de sites internet et blogs sur la création d’entreprise :

Quicksprout (http://www.quicksprout.com/blog)

J’ai toujours été impressionné par ce blog de Neil Patel. La première fois que je suis tombé sur ce blog, j’ai été épaté par la consistance de ses articles. À travers la lecture de ces derniers, j’ai pu découvrir les nombreux conseils et cas pratiques que partageait l’auteur. Je vous invite à aller voir.

Ce cofondateur de Hello Bar, Kissmetrics et Crazzy Egg accompagne de grandes entreprises telles qu’Amazon, HP, Viacom, GM et NBC dans l’amélioration de leur niveau de vente et donc dans l’augmentation de leur revenu.

The family (https://www.thefamily.co/)

J’ai découvert cette plateforme à travers ses vidéos sur Youtube. Son site internet, à l’allure de site de jeux vidéo, est un concentré d’information et de partage d’expérience du monde entrepreneurial. C’est un vrai régal. J’en apprends beaucoup et jusqu’à présent.

Je vous invite à aller voir l’une de leur vidéo sur leur chaine Youtube. Sur cette chaîne, vous verrez même les vignettes de tous ces partages d’expérience et cas pratiques; des entrepreneurs et apprentis entrepreneurs qui viennent échanger sur leur vécu, sur ce qu’ils rencontrent au quotidien. C’est un vrai centre d’apprentissage

Startup Nation (startupnation.com)

Startup Nation est une ressource de référence, sûre et fiable, pour ceux qui sont dans le domaine de l’entreprenariat, pour les startups et pour les petites entreprises qui sont à la recherche d’informations et d’orientation pour les accompagner dans leur démarrage, dans la gestionde leurs entreprises et dans la croissance. C’est une ressource obligatoire à mettre dans son flux d’information relatif au monde de l’entreprenariat.

Startup Professionnals (http://blog.startupprofessionals.com)

Si vous êtes dans la recherche d’idées commerciales, de financement, de mentorat exécutif, de dépôt de brevets, de réseautage d’entreprises pour intégrer une autre entreprise, le blog de startup professionnals est celui que je vous recommande. Vous y trouverez de nombreuses idées pour entrepreneurs et une assistance sélectionnée, et dédiée, que vous soyez débutant ou averti dans l’entreprenariat.

Le marketeur français(http://lemarketeurfrancais.com/)

Celui-là, je le suis depuis le début. Il est l’un de mes préférés, et son auteur, Sébastien Night, le marketeur français de son pseudo, est quelqu’un que j’apprécie particulièrement. Il partage de nombreuses ressources à travers ses blogs et publications vidéo.

Il a formé autour de lui toute une équipe qui conseille et accompagne plus d’un millier d’entrepreneurs au quotidien.

C’est une ressource à suivre.

Des livres pour changer de vie (https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/)

A l’origine, ce blog était destiné à partager l’analyse de certains livres que l’auteur Olivier Roland avait lus; au fil du temps, et avec l’expérience que ce dernier a pu acquérir dans le monde de l’entreprenariat, Olivier Roland a commencé à partager des pépites liées à l’entreprenariat, et à son vécu dans le milieu.

À travers son dernier livre, il explique un peu ce qu’il est possible de faire, et il partage son expérience du monde de l’entreprenariat.

Journal du net (http://www.journaldunet.com/web-tech/start-up/)

Le journal du Net est à la base un magazine d’actualité à destination des professionnels et des petites et moyennes entreprises. Il dispose d’un blog spécialement dédié au start up où vous pourrez trouver de nombreuses ressources sur l’économie numérique, la communication digitale, l’informatique d’entreprise, le management, etc.

En tout cas, si vous voulez bénéficier de conseils avisés et savoir l’actualité du domaine, c’est une référence à ne pas négliger.

Guilhem Berthelot (http://www.guilhembertholet.com/blog/)

Guilhem Berthelot est un serial entrepreneur qui connait très bien le milieu des startups, pour en avoir monté plusieurs. Sur son blog, il parle aux entrepreneurs, débutants comme avérés, sans langue de bois.

Vous y découvrirez de nombreux articles, tous étant intéressants les uns que les autres, pour bien débuter dans l’entreprenariat. Des sujets les plus brulants aux sujets les plus techniques, en passant par les sujets liés au bon fonctionnement et à la bonne conduite, tout y est abordé. Vous en aurez pour votre compte.

Aussi, la grosse communauté que génère ce blog, à travers les réactions aux articles, peut vous permettre de rentrer en contact assez facilement avec de nombreux startupeurs.

C’est une ressource à ne pas négliger.

Le coin des entrepreneurs (https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/)

Comme son nom l’indique, c’est l’endroit où tous les entrepreneurs, les créateurs, les repreneurs et les chefs d’entreprise devraient y être. C’est le média de référence en matière d’informations, de conseils et d’astuces sur la création d’entreprise, sur la reprise d’entreprise et plus généralement sur la gestion d’entreprise.

Le coin des entrepreneurs propose de nombreuses publications, des dossiers, des fiches techniques, des études de cas sur tous les thèmes en rapport avec l’entreprenariat et la gestion des entreprises.

Pourquoi entreprendre (http://www.pourquoi-entreprendre.fr/)

Pourquoi entreprendre est un site dédié aux personnes apprenantes, ceux que l’auteur Jérôme Hoarauppelle « les Leaders Entrepreneurs ». À travers ses articles, l’auteur aborde des sujets liés au moral de l’entrepreneur. Il y donne les clés de la réussite mentale pour les entreprises ou les projets de création.

Son podcast en est une grosse ressource.

Monter son business (http://www.montersonbusiness.com/)

J’ai commencé à suivre Remy Bigot en même temps que Jérôme Hoarau de « Pourquoi entreprendre ».

À travers son émission hebdomadaire, le MSB Show, Remy partage de nombreux conseils utiles et concrets pour « Monter son business ».

À suivre!

Entrepreneur Journey (https://www.entrepreneurs-journey.com/)

Je vous avoue que j’ai une profonde préférence pour les blogs anglophones. Ils y regorgent de beaucoup plus d’informations que les blogs francophones. C’est mon avis. Ne dit-on pas que les anglophones sont en avance de plus de 10 ans sur les francophones. Ça, c’est une autre question.

Sinon, le site « Entrepreneur Journey » est un catalogue d’un vécu entreprenariat. L’auteur partage des cas concret, vécu, et expérimenté. C’est une ressource à aller voir.

Inc (https://www.inc.com/)

Voilà un autre site que j’apprécie beaucoup.

Inc est un site qui partage beaucoup d’expérience et de conseils tirés de quotidien d’entrepreneurs à succès. C’est une ressource à aller consulter.

AVC (http:///www.avc.com)

Voilà un site qui fait plaisir à visiter. Avec ses publications journalières régulières, l’auteur partage son expérience entreprenarial.

Imaginez ! des publications, chaque jour, depuis septembre 2003. Vous avez bien lu : 2003.

Je n’en dis pas plus, allez voir.

Pour le dernier site internet ou blog qui parle de création d’entreprise, je vous laisse la main. Dites-moi dans les commentaires le ou les sites que vous aimez visiter quand vous voulez des informations sur le sujet de l’entreprenariat et de la gestion d’entreprise. Ce serait un plaisir pour moi de le savoir. Dites-le-moi dans les commentaires.

À tout de suite.

Formation Blogging : Voici la meilleure sélection

formation bloggingComme je l’ai dit dans un autre article sur ce blog, en l’occurrence « Liste de blogs sur la création d’entreprise : en voici 15 », j’ai pris pour habitude de mettre en place des sortes de checklists qui m’aident au quotidien à ne pas être dispersé et à aller dans tous les sens.

C’est sous cette discipline là que j’ai mis en place un canevas de sites internet ou blog qui offrent des formations dans le blogging.

Vous savez que le blogging est mon activité de référence, et que je forme aussi dans ce domaine, au vu de mon expérience et de mon expertise.

Mais je ne suis pas arrivé à là d’un seul coup. J’ai aussi eu des références, des gens qui m’ont inspiré, des gens auprès de qui je me suis formé, des partenaires chez qui j’ai appris beaucoup de choses.

Aujourd’hui, je veux vous présenter certains de ceux-là. Aussi, de par mon expérience, je veux vous présenter d’autres blogueurs, d’autres marketeurs qui œuvrent aussi dans la formation au blogging. Vous pourrez vous référer à ceux-là pour performer votre site internet, votre blog, et votre activité sur le web.

Vous connaissez sûrement certains de ceux que je vais citer, mais certains autres risquent d’être inconnus pour vous.

À la fin de l’article, je vous demanderai de partager avec nous les références de ces blogueurs qui vous ont aidé un tant soit peu dans le développement de votre blog, si vous en avez déjà un. À défaut, si vous n’avez pas encore de blog, je pense que cette liste vous aidera au plus haut point.

Ma sélection de formation blogging

«Blogging with John Chow» de John Chow

Qui ne connait pas John Chow? Vous ne connaissez pas John Chow ?

Dans mes débuts, c’est l’un des premiers blogueurs que j’ai pu suivre.

Dans sa formation « Blogging with John Chow », reparti en 7 modules, John Chow décrit toutes les étapes avec des cas concrets, des cas pratiques, des exemples détaillés, pour une réussite assurée dans le blogging.

L’auteur lui-même fait des résultats colossaux. Et au vu des témoignages de ses nombreux élèves, vous pouvez être sûr de sa crédibilité.

« Blogging with John Chow », une formation blogging à ne pas louper si vous comprenez l’anglais.

« Blogueur Pro » de Olivier Roland

Olivier Roland ! Voilà un jeune que j’apprécie bien. Je l’ai suivi dans son parcours, et c’est un jeune qui réussit bien. Avec sa formation « Blogueur Pro », il décrit la méthode pour créer une entreprise rentable, et le moyen d’utiliser un blog comme outil de promotion efficace pour une entreprise existante. Il a aidé beaucoup d’entrepreneurs à lancer leur business à partir d’un blog.

Les témoignages de ses clients confirment l’efficacité de sa formation que je recommande fortement.

« Un blog qui rapporte en 31 jours » de AurelienAmacker

AurelienAmacker, un autre blogueur qui partage son expérience sur le blogging.

Pour ceux qui partent de zéro, c’est une belle référence.

Il décrit le plan étape par étape pour créer un blog et le rentabiliser au maximum.

« Comment démarrer un blog profitable » de Olivier Lambert

Sur le marché canadien, voilà quelqu’un que j’apprécie bien : Olivier Lambert.

À travers sa formation « Comment démarrer un blog profitable », il décrit bien, en 8 modules, le processus « de la création d’un site web à partir de zéro jusqu’à son premier dollar ».

En plus de cela, il a d’autres formations en rapport avec le blogging telles que l’email marketing et la publicité sur Facebook.

C’est une référence que je vous recommande.

« Blogueur comme un pro » de Boris et Fred

Voilà deux vieux de la vieille. Ils sont dans le milieu depuis longtemps, et juste ça, c’est une source de connaissance à ne pas louper. Leur formation blogging date depuis longtemps, mais reste toujours d’actualité.

Je vous invite à aller voir, quoi que leur programme a besoin d’un bon coup de rajeunissement.

« Blog Profit Blue Print »de Entrepreneurjourney :

YaroStarak, l’auteur du blog « Entrepreneur Journey » est l’un de mes préférés.

Déjà, à travers son blog, il partage ses expériences et ses cas de tests. Ça, c’est plus qu’une formation.

Dans sa formation « Blog Profit Blue Print », il explique comment gagner plus de 10000 dollars par mois, en y travaillant le moins de temps possible. C’est des résultats qu’il a lui-même à son actif.

Vu les ressources qu’il partage, c’est une ressource à ne pas louper.

La formation de Théophile Eliet

Voilà un autre jeune qui réussit très bien, et que j’apprécie.

À travers ses formations, et même simplement ces vidéos thématiques sur Youtube, il dit tout, sans langue de bois. Il explique dans le détail avec exemple à l’appui les choses comme elles sont.

Sa formation blogging « Vivre de son blog en 1h par jour » montre étape par étape comment il est passé de 0 à 2500 euros par mois en travaillant 1 heure par jour.

C’est vrai que sur Internet, les titres sont quelques fois pharaoniques, et frisent même quelques fois l’arnaque, mais, pour cette formation, Théophile Eliet a vraiment tenu la promesse. Il décrit bien son parcours. Je vous le recommande.

Vous pouvez même allez visionner ses vidéos sur Youtube, vous en serez captivé, pas par les images et les effets spéciaux, mais surtout par le contenu. Allez-y faire un tour, vous m’en donnerez des nouvelles.

Webmarketing Junkie de Jean Rivière

Une source inépuisable, c’est comme ça que je le définis.

Jean Rivière est quelqu’un que j’apprécie énormément pour son naturel. Dans ses formations, il vous parle comme si vous étiez devant lui, comme s’il parle à un ami. Il dit tout, dans un langage très accessible. C’est comme si vous êtes à la maison, entre copains, autour d’un verre. Tout naturel quoi.

Son large catalogue de formation comprend bon nombre de créneaux du blogging.

Vous savez très bien qu’aujourd’hui, le blogging, ce n’est pas seulement mettre un blog en ligne et le rentabiliser. Ça va bien au-delà. Du référencement à la production de contenu, en passant par l’emailing et le marketing. C’est un large éventail que Jean Rivière présente. Allez voir sur son site, vous vous en ferez une idée.

Côté niveau de satisfaction, l’homme est crédible. Ses résultats parlent de lui-même.

« Blogging Rentable », ma propre formation

On dit généralement que la charité bien ordonnée commence par soi-même, mais cette fois-ci, j’ai préféré déroger à la règle.

Au terme des formations sur le blogging, je voudrais vous présenter ma propre formation : « Blogging rentable ».

Il est tellement difficile de parler de soi-même que je vous inviterai simplement à aller voir la page de vente et la promesse associée. Vous devez simplement retenir que dans cette formation, je donne tout. Je partage toute mon expérience. Si vous la suivez jusqu’à la fin, vous pouvez être sûr d’une chose, vous aurez toutes les armes pour avoir un blog vraiment rentable. Tout le reste dépendra de vous.

Et comme pour toutes ces formations que je vous ai énumérées, seul votre engagement déterminera votre réussite. Les blogueurs et marketeurs partagent le meilleur de leurs connaissances, et vous devez en profiter. Vous ne devez pas simplement lire et passer. Sinon, ce serait comme si rien ne s’est passé : Perte de temps.

Le pire, c’est ceux qui achètent les formations, et pour une raison ou une autre, ne la suive pas, ou la suive et ne passe pas à l’action. C’est vraiment dommage.

Vous avez de grosses pépites sur le web, profitez-en.

À bon entendeur…

Dites-moi dans les commentaires les formations que vous avez déjà suivies et ce qu’elles vous ont apporté. Ce sera un plaisir de vous lire.

À tout de suite, dans les commentaires.

MLM sur Internet : trouver des prospects avec la puissance du webmarketing

mlm sur internetParmi les moyens les plus généralement cités pour s’enrichir, et atteindre son indépendance financière, le MLM sur Internet est très souvent en pole position.

Mythe ou réalité ?

Là n’est pas la question.

Ce qui est sûr, c’est un moyen recommandé par bon nombre de multimillionnaires comme Robert Kiyosaki, auteur du livre « Père riche, père pauvre » ou Jim Rohn.

C’est vrai ! Avec le nombre pléthorique aujourd’hui de MLM, il y en a de bons et de moins bons. C’est toujours comme ça. Des gens profitent toujours des situations à forte ascension pour arnaquer les autres. Mais bon ! C’est la nature des gens. Il faut savoir choisir le meilleur.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous partons du principe que nous voulons faire du MLM sur Internet.

Au niveau du MLM, il y en a de plusieurs formes. Mais un des facteurs essentiels et nécessaires à la réussite dans pratiquement tous ces modèles, c’est le réseau qu’on se constitue. C’est le nombre de personnes « actives » que nous avons dans nos équipes. Et c’est cela que nous allons voir aujourd’hui.

Comment capter le maximum de prospects qualifiés pour la réussite de notre business ?

Et spécialement pour cet article, nous nous consacrerons au vecteur Internet.

Nous savons tous aujourd’hui qu’Internet est venu bouleverser, dans le bon sens du terme, les habitudes. C’est un vecteur de communication qui vient ouvrir des champs de possibilités pour accroître bon nombre de business. Et il ne faut surtout pas s’en priver. Bien au contraire.

Dans cet article, nous montrerons donc comment profiter de la puissance d’Internet, et donc du marketing du web, pour récolter un maximum de prospects qualifiés dans notre réseau.

Dans un premier temps, nous définirons de manière globale le MLM. Ensuite, nous parlerons des indispensables. Des outils et des bonnes pratiques essentiels pour réussir dans ce domaine. Et enfin, nous vous montrerons les différents moyens pour trouver des prospects avec la puissance du webmarketing.

Bon ! Commençons tout de suite.

Qu’est-ce que le MLM ?

Le MLM est l’acronyme anglais pour désigner le « Multi Level Marketing » ou encore la « Vente multi-niveaux » en français. On parle aussi souvent de « Marketing de réseau » et c’est l’expression la plus répandue (du moins, à mon avis).

Le marketing de réseau repose sur un système de commercialisation d’un produit dans lequel les vendeurs forment et parrainent d’autres vendeurs et touchent des commissions sur les ventes réalisées par eux-mêmes et par ces vendeurs-là, qui deviennent entre-temps leurs filleuls.

C’est assez clair ?

Vous vendez un produit. Vous recherchez des gens qui pourront le vendre avec vous. Ces derniers seront vos filleuls. Et chaque fois que vous vendez le produit ou que l’un de vos filleuls en vend, vous touchez une commission. C’est aussi simple que cela.
Comme je l’ai dit plus haut, il y a aujourd’hui plusieurs formes de marketing de réseau, mais le principe fonctionnel de base, il est là : vous vendez, vos filleuls vendent, vous avez des commissions, variant en fonction de qui vend.

Dit de cette manière, ça paraît aussi très facile. Oui c’est vrai.

Mais, il y a forcément de bonnes pratiques pour réussir dans ce domaine, sinon, tout le monde se serait mis. Et c’est ce que nous allons voir dans le prochain paragraphe.

Quels sont les indispensables pour une bonne réussite dans le MLM ?

Ici, je ne parlerai que de deux indispensables : un état et un outil.

Ces deux indispensables vous aideront fortement dans votre réussite dans le MLM.

Se mettre dans un bon état d’esprit

IL faut considérer ce que vous fait comme un véritable business, et non comme un passe-temps qui vous rapporte de l’argent. C’est la première chose.

Dans le marketing de réseau, tous sont au même niveau. Il n’y a pas de chef et de subalternes. Vous êtes au même niveau que tous les autres membres de votre équipe. Vous devez vous tenir les mains, et inviter d’autres personnes à vous rejoindre. C’est comme ça que vous constituerez un véritable réseau. Et c’est le plus important.

Plus votre réseau sera grand et fort, plus vous réussirez dans ce domaine.

Ne pensez pas à l’argent tout de suite. Pensez à constituer une équipe, un réseau fort, aguerri.

Créez des liens. Ce n’est pas facile. Des gens vous rejetteront : « laisse-moi avec ces affaires-là », « Ne me parle plus de tes affaires de marketing de réseau là », « Ne m’envoie plus tes messages de ce genre » etc.

Mais, vous devez vous dire que seul votre réseau vous aidera à réussir. Ainsi donc, vous devez apprendre les techniques d’approches, les stratégies pour capter l’attention d’un auditoire, les moyens pour emmener les gens à vous dire « je veux plus d’information ». Rien de mieux qu’une bonne formation MLM sur le sujet tel que « Magnétic Sponsorship » de Mike Dillar.

Vous devez développer vos compétences, et formez vos « associés ».

Vous devez apprendre à communiquer.

Ce sont des éléments essentiels pour réussir dans le marketing de réseau.

Autres choses : le relationnel.

Le relationnel est très important.

Dans le MLM, vous devez créer des liens entre les gens. Vous devez mettre en relation votre amie Jeanne qui aime les livres avec Paul-Aimé, le libraire que vous avez rencontré et avec qui vous avez échangé chez le dentiste. Vous devez mettre en contact votre voisine, fleuriste, avec l’organisateur de spectacle que vous avez rencontré à l’afterwork.

C’est comme ça que vous créerez votre réseau fort.

Je n’en dis pas plus.

Avoir un auto-répondeur

Un auto-répondeur est un outil de gestion de contact par mail.

On l’a dit tout à l’heure, dans le MLM, il est plus qu’important de créer un réseau et de bâtir un lien fort.

Justement, votre auto-répondeur vous permettra de bâtir ce lien fort. Vous mettrez en place une liste de contact et vous créerez avec cette dernière une relation de confiance.

Plus les gens auront confiance en vous, plus votre réseau grandira. Et donc, plus vous approcherez de la réussite.

Si le sujet des auto-répondeurs vous intéresse, dites-le-moi dans les commentaires, et on en parlera.

Abordons maintenant le réel sujet de notre article.

Comment trouver des prospects à partir d’Internet ?

Aujourd’hui, quand on parle d’Internet, on voit tout de suite Google, YouTube, Facebook. Et c’est à dessein. Ces plateformes drainent du monde. Et il ne faut pas se mettre à marge.

Je ne ferai pas beaucoup de détail sur ce sujet, mais vous comprendrez tout de suite. Et puis, on pourrait approfondir dans les commentaires. J’en serai même ravi.

Vous devez être présent sur les réseaux sociaux

Entendez par réseaux sociaux, tous ceux sur lesquels vos prospects sont présents : Twitter, Google+, Instagram, etc.

Ici, je ne parlerai que de Facebook.

Soyez présent sur Facebook. C’est l’incontournable du moment. Si vous n’êtes pas présent sur Facebook aujourd’hui, vous ratez une grande partie de vos potentiels « associés ».

Sur Facebook, vous pouvez créer une page ou un groupe ou participer à des groupes. C’est la solution. Vous devez partager un contenu de valeur, afin de vous faire remarquer (dans le bon sens du terme).

Vos publications doivent être particulières, massives et régulières.

Ça vous fait peur ? Non ! Il y a des techniques pour ne pas passer tout votre temps sur ces réseaux sociaux. On pourrait en parler dans les commentaires.

Mais retenez que votre régularité augmentera votre visibilité, et que la marque de vos publications vous distinguera.

Et c’est comme ça que les gens vous suivront et que vous bâtirez votre communauté.

Vous devez songer à avoir une chaine YouTube

C’est vrai que ce n’est pas obligatoire, mais la vidéo, aujourd’hui est un levier à ne pas négliger. Ne négligez donc pas cette option.

Vous devez avoir un blog orienté MLM sur Internet

Ça, je ne le dirai jamais assez. Les blogs ne sont pas encore morts.

Et vous devez avoir un blog.

C’est vrai, il y a Facebook aujourd’hui, mais les blogs restent un moyen plus qu’utile pour booster votre communication.
Je pourrai dire de millions de choses là-dessus, mais je m’arrêterai là. Je vous invite dans les commentaires. On pourrait y continuer.

Et puis, sur ce sujet de blog, je peux vous aider à plusieurs niveaux. J’ai plusieurs formations sur le sujet. Ce sera à votre avantage.

On en parle dans les commentaires ?

À tout de suite.

Comment vendre ses photos sur Internet ? Regardez !

Unvendre ses photos sur internete énième manière de gagner de l’argent sur Internet aujourd’hui est la vente de photos.

Le monde de la communication en général et de la photo en particulier connait un essor fulgurant ces derniers temps.

Avec sa jumelle la vidéo, la photo est très prisée dans le domaine de la communication et du marketing.

Vendre ses photos sur Internet peut donc devenir une source de revenus non négligeable.

Aujourd’hui, on a de la chance que tous, nous pouvons arpenter ce domaine. Quand on voit le nombre de photos qui sont retrouvées dans nos téléphones portables et smartphone, on peut se taguer d’être tous, des « amateurs de photographies » (entre guillemet). Du moins, à faire des photos. La puissance des téléphones portables, smartphones ou autres iPhone offrent des rendus visuels assez remarquables. Et c’est impressionnant.

Je suis toujours dans l’admiration des belles photos qui sont publiées sur des comptes Instagram ou Pinterest. C’est fou ce que peuvent produire comme photos ces téléphones. Et moi, j’aime bien. Et si moi, j’aime, c’est que d’autres personnes peuvent l’apprécier aussi. Et ça, c’est sans parler des photographes professionnels qui eux, avec leurs appareils professionnels, peuvent faire des merveilles.

Le monde de la photographie s’ouvre aujourd’hui à tous. En fait, nous pouvons tous profiter du monde de la photo.

Tout le monde cherche à se faire des revenus complémentaires. Et le monde de la photo peut être un vecteur à explorer. Les professionnels du domaine aussi cherchent à mieux profiter de leur art. Et il y a plein de possibilités, assez accessibles en plus.

C’est de tout ça que nous allons parler aujourd‘hui.

Dans ce présent article, nous parlerons de la vente de photo sur Internet, de comment vendre ses photos sur Internet ?

C’est un sujet d’actualité, qui peut intéresser bon nombre d’entre vous, j’en suis sûr.

Commençons tout de suite.

Comment vendre ses photos sur Internet ?

Il existe plusieurs moyens de vendre des photos sur Internet. Mais je veux le dire tout de suite. Si c’est pour vendre des quelques photos en passant, ce n’est vraiment pas la peine. Il y a bien d’autres choses à faire.

Je veux m’intéresser ici à ceux qui comptent y faire une activité sérieuse, à ceux qui veulent vraiment profiter de cette affaire. Et à ceux-là, je veux partager deux conseils utiles pour réussir dans ce domaine.

Premier conseil : Vous devez choisir une niche

Autant il est facile de faire des photos (bonnes, moins bonnes, cadrées, flous, commercialisables ou pas, etc.), autant il y a de sujets d’images à capturer : nourriture, paysage, animaux, nuage, avion, mode, fourniture, visage, décoration, etc.

Arrêtez de vous disperser.

Ce que nous vous recommandons, c’est de choisir une niche particulière. Vous pouvez en choisir plusieurs, mais pour un début, focalisez-vous sur une niche.

Votre niche peut être assez ouverte. C’est dire quoi ? C’est dire que si vous avez choisi de vous orienter vers les produits alimentaires, nourritures et autres par exemple, vous pouvez tendre vers les fruits et légumes, vers les restaurants, vers les expositions culinaires, et même vers les ustensiles de cuisine.

Vous voyez ? De cette manière, on vous identifiera assez facilement, et votre expertise sera rapidement décelée. Vous pourrez ainsi définir une marque et devenir une autorité dans votre domaine. C’est comme cela qu’au-delà de la simple vente de photo, vous pourrez être sélectionné pour des shootings photos, pour des expositions, et des invitations en tout genre. C’est aussi un autre moyen de rentabiliser l’activité.

Une niche aussi pourrait être que vous exercez dans le noir et blanc. On vous reconnaitra donc dans ce modèle de photo.

Si vous vous mettez à vous lancer dans tous ces domaines en même temps, on ne saura vous reconnaitre. On ne saura vous retrouver.

Si vous n’avez aucune singularité, si vous n’avez aucune marque, vous serez difficilement référencé. Et il sera difficile pour vous de bien rentabiliser cette activité. Vous serez considéré comme un photographe lambda qui a fait une belle photo au passage, ni plus ni moins. Les acheteurs potentiels ne vous chercheront pas particulièrement quand ils feront leurs emplettes. C’est vrai, ils pourront acheter au passage une photo chez vous. Mais c’est tout.

C’est pourquoi je vous recommande de choisir un domaine de prédilection dans votre photographie.

Prenez donc garde à vous spécialiser.

Pour le choix de la niche, il y a plusieurs écoles.

Certains disent qu’il faut choisir une niche que vous aimez, qui vous inspire, qui vous passionne à la limite, etc.

Je suis d’accord. Mais j’ajouterai aussi qu’il faut chercher une niche qui est demandée, une niche qui est rentable, une niche dont le volume de recherche mensuel est assez élevé : 1000 recherches par mois est une bonne moyenne.

Vous pouvez pour cela utiliser les moteurs de recherches et analyser les volumes de recherche. Il existe des extensions sous Chrome ou sur Firefox qui peuvent vous aider dans ce sens.

Deuxième conseil : Vous devez bâtir votre audience

Comme dans toute activité, vous devez vous investir dans la création de votre public, de votre liste. C’est comme ça que vous pourrez développer votre audience, et donc imposer votre crédibilité. Et pour cela, les réseaux sociaux peuvent bien vous aider.

Ne vous focalisez pas essentiellement sur Facebook. Il y a des plateformes sociales visuelles telles que Instagram, Tumblr ou Pinterest.Allez voir de ce côté-là aussi et surtout, ne vous en privez pas.

Vous pouvez aussi vous servir des sites de partages de photos. Ce sont des sites où vous êtes sûr de tomber sur une cible intéressée. Profitez donc de ces sites pour partager vos productions, pour rentrer en relation avec d’autres photographes et donc pour créer des partenariats qui vous seront bénéfiques dans la suite.

Troisième conseil : Abusez des réseaux sociaux

Le mot « abusez » est un peu fort, hein ?!!!

Juste pour insister sur le fait que vous devez pleinement profiter des avantages des réseaux sociaux. Je l’ai dit dans le point précédent. C’est là que vous retrouverez vos prospects. Sur tous les réseaux sociaux. En tout cas, le plus grand nombre de ceux que vous connaissez : Facebook, Twitter, Google plus, Instagram, Pinterest, Trumbl, etc. Aidez-moi à citer encore.

Aujourd’hui, plus de 5 milliards de la population mondiale sont sur les réseaux sociaux. Il faut donc mettre tous les moyens et stratégies pour en capter le maximum.

Et l’une des stratégies très rentables actuellement, c’est la publicité. Les réseaux sociaux le permettent de plus en plus, et les prix sont vraisemblablement très bas.

Je ne ferai pas de gros déballage sur le sujet, mais je vous inviterai à aller par exemple voir le cas de FacebookAds. Vous en avez sûrement déjà entendu parler, de la pub sur Facebook. La rentabilité est très grande quand l’utilisation est bien faite. Profitez-en.

En petit bonus, je voudrais vous conseiller de ne pas vous limiter exclusivement à la simple vente de photo. Il y a plusieurs dérivés dont on ne pense pas souvent. Alors que c’est une valeur ajoutée qui peut être bien intéressante pour compléter le niveau de ses revenus.

Comme exemple, vous pouvez faire en plus la vente de livres photos, d’encadrés, de photos imprimés. Vous pouvez varier les formats, etc.

Maintenant que vous savez cela, comment vendre vos photos en ligne ?

Comment pouvez-vous vendre vos photos sur Internet ?

Comme je le disais plus haut, il existe plusieurs moyens de vendre des photos sur Internet.

Vous pouvez utiliser les plateformes de vente de photo en ligne

De nombreuses plateformes de vente de photo en ligne existent et fonctionnent très bien. Je vous en citerai quelques-unes dans la suite du présent article.

Sur ces plateformes, vous devez le plus souvent vous inscrire. C’est généralement gratuit.

Après la validation de votre inscription, vous serez invité à y déposer vos photos selon des catégories préalablement définies.

Sur ces plateformes, vous faites face à une large concurrence. Beaucoup d’amateurs et professionnels de la photographie y ont leurs œuvres et vous faire remarquer n’est pas toujours choses faciles. Vous devez faire preuve de stratégie et de tact pour y arriver.

Vos photos doivent sortir de l’ordinaire, et capter l’attention des visiteurs. C’est ainsi que sur ces plateformes, vous pourrez vous faire remarquer et rentabiliser au mieux votre activité.

Vous pouvez vendre vos photos à partir de votre site Internet

Cette solution est à mon avis plus intéressante que la précédente, quoiqu’il serait parfait de les associer.

Aujourd’hui, créer un site Internet est à la portée de tous. Enlevez-vous donc la barrière qui vous fait croire que sans grand investissement, on ne peut avoir de site Internet.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller voir mon article sur « Comment créer un site internet pas cher? »

Vous y trouverez décris, les étapes simples pour créer votre site Internet en un rien de temps et sans investir de grands moyens, même si vous n’avez aucun grain de technicien.

Comme promis, Voici maintenant 3 plateformes de vente de photo en ligne très populaires côté visiteurs. Ces trois plateformes peuvent représenter, pour vous, une bonne base de lancement de votre activité. Ce sont :

Allez faire un tour et profitez-en.

C’est vrai que je dis que tout le monde peut arpenter le monde la photo, mais il y a un brin de professionnalisme à avoir. Une photo, ce n’est pas seulement voir un beau décor et activer l’obturateur de son appareil de prise de vue. Non ! Une photo, c’est bien plus que ça. Une photo, c’est une histoire. C’est tout un art.

En tout cas, si vous voulez bien rentabiliser cette activité, vos photos doivent parler d’elle-même. Vous devez y mettre de vous. Et c’est comme ça que vous pourrez réellement en profiter.

Quelqu’un a dit : « Si vous travaillez dans un domaine que vous adorez, vous allez exceller et pouvoir avoir une rémunération qui est à la hauteur de vos compétences ».

Prenez plaisir à faire de la photo, et faites plaisir.

Voilà ! Avec ça, vous avez tout un ensemble d’astuce pour gagner de l’argent avec vos photos.

Je sais que vos amis aussi font des photos. Je sais aussi que vous avez des amis qui sont intéressés par compléter leurs revenus. N’hésitez pas à leur partager cet article, ça pourrait les aider. Et dites-moi dans les commentaires, comment vous comptez mettre en place ce générateur de cash-flow.

À toute suite dans les commentaires.