Sujets divers

Immobilier : la défiscalisation facile

défiscalisation immobilièreSi la reprise économique tarde à s’affirmer, le marché de l’immobilier s’est redressé depuis plus d’un an maintenant. Et les opportunités d’investissement – et donc de défiscalisation – se multiplient par la réussite des dispositifs immobiliers.

Le chômage augmente, la croissance peine à dépasser les 1%, l’immobilier a le vent en poupe. Depuis le mois de janvier 2015, le marché s’est tout simplement retourné : les taux d’intérêt ont atteint des niveaux historiquement bas – aux alentours de 2,15% sur 20 ans ce mois-ci – et les prix des logements sont désormais orientés à la baisse. Un environnement économique extrêmement favorable aux investissements immobiliers.

D’autant que deux dispositifs d’incitation à l’investissement immobilier permettent de défiscaliser facilement. Le premier, le dispositif Pinel, vise les contribuables achetant un bien pour le proposer à la location. Le deuxième, le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) ne concerne que les contribuables déjà propriétaire d’un logement en location. À eux deux, ils couvrent quasiment tout le périmètre des locations immobilières.

LMNP et Censi Bouvard, duo de choc

La loi Pinel est un dispositif d’incitation à l’investissement locatif. Soit le fait d’acheter un bien pour uniquement le proposer à la location. En échange, le propriétaire bénéficie d’une réduction fiscale proportionelle à la durée locative choisie : 12% de réduction pour 6 ans de location, 18/% pour 9 et 21% pour 12 ans. L’intérêt de cette loi est d’être parfaitement adaptée aux petites surfaces, très prisées par les étudiants. Et preuve de son succès, la loi Pinel 2016 est identique à la loi Pinel 2015.

Le statut de loueur meublé non professionnel permet de choisir son régime fiscal entre micro-BIC et réel. Ce dernier donne la possibilité de soustraire toutes ses charges des recettes, tandis que le micro-BIC offre un abattement de 50% sur les loyers perçus. Mais ce n’est pas tout. Le LMNP est également compatible avec, fait rare, un autre dispositif immobilier, la loi Censi Bouvard. Cette dernière offre 11% de réduction d’impôt pendant 9 ans contre l’achat et la location (9 ans minimum) d’un logement situé dans une résidence de services (résidence étudiantes, de tourismes, de soins, pour personnes âgées…). Une doublette performante et présentant peu de risque.

Sans les baisses des prix et des taux d’intérêt, l’immobilier serait resté un marché réservé à la frange la plus aisée de la population. Ce n’est plus le cas, et les dispositifs d’incitation à l’investissement immobilier ont prouvé leurs performances. La défiscalisation immobilière est désormais bien plus accessible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *