Droit de revente : qu’est-ce que c’est et comment en profiter ?

Bienvenue sur ArgentWebMarketing !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment créer un business sur Internet qui rapporte : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur ArgentWebMarketing ! :)

droit de reventeLes droits de revente sont un moyen de gagner de l’argent sur Internet. Je dirai même, un moyen assez facile de gagner de l’argent sur Internet.

Avec l’affiliation, ce sont deux moyens que vous pouvez utiliser à partir d’aujourd’hui même, sans grande connaissance particulière, pour vous générer du cash dans votre porte-monnaie.

Le sujet vous intéresse ? C’est de ça que nous allons parler aujourd’hui.

Dans le présent article, nous vous présenterons le modèle des droits de vente et ses différentes déclinaisons. Aussi, nous vous expliquerons comment vous pourrez en profiter.

Commençons tout de suite.

Qu’est-ce que c’est qu’un droit de revente ?

Comme son expression l’indique, un droit de revente est une autorisation que vous avez pour revendre quelques choses.

Pour nous imprégner dans notre contexte, un droit de revente sur un produit est une autorisation à revendre le produit comme si vous en étiez propriétaire ; bien évidemment en respectant certaines conditions. Mais n’allons pas trop vite.

Monsieur Tantampion vend un produit avec droit de revente. Vous l’acquérez, et vous avez la possibilité de revendre ce produit à votre tour, tout en conservant la totalité des gains. Généralement, Monsieur Tantampion vous fixe un prix de vente minimum du produit afin de ne pas dégrader sa valeur. Il peut aussi communiquer d’autres critères obligatoires à respecter.

Ces critères varient généralement en fonction du type de droit de revente.

Oui, il y a plusieurs types de droit de revente. Il y en a 3 au total.

Les différents types de droit de revente

Les droits de revente simple

Dans ce type de droit de revente, nous en avons deux sortes :

  • Les droits de reventes inclus
  • Les droits de reventes séparés

Pour les droits de reventes inclus, le simple fait d’acquérir le produit vous donne le droit de le revendre au même prix. De la sorte, une seule vente suffit pour couvrir votre investissement. Toutes les autres ventes que vous ferez au fil du lot ne seront que pur profit. De l’argent qui rentre dans votre poche.

Vous voyez comment c’est facile de se faire de l’argent.

Pour les droits de reventes séparés par contre, le fait d’acquérir le produit ne vous donne pas le droit de le revendre. Le propriétaire du produit peut toutefois proposer des droits de revente sur le produit à un prix un peu plus élevé, mais toujours (généralement)  très accessible.

J’avais précédemment parlé de certaines conditions à respecter. Généralement, les droits de revente sont accompagnés de conditions obligatoires, à respecter. Ce sont entre autres :

  • Le produit ne doit pas être modifié et rester intact (bien que ce ne soit pas toujours le cas).
  • Un prix minimum de base est à respecter. Il est généralement communiqué par le vendeur.
  • Le client qui achète le produit chez le revendeur (celui qui a le droit de revente) n’a pas le droit de le revendre à son tour.

Les droits de reventes maîtres

Aussi appelés droit de revente principal, ces droits de revente vous donnent la possibilité, en plus de vendre le produit, de mettre à disposition les droits de revente du dit produit.

C’est dire quoi ?

Si vous acquérez les droits de reventes maîtres d’un produit, vous pouvez le vendre, en lui-même, au prix fixé. En plus, vous pouvez vendre également les droits de revente simple au produit. Ainsi, le nouvel acquéreur pourra vendre, à son tour, le produit.

Ce modèle est plus bénéfique, mais requiert un plus gros investissement que pour le premier type.

Pour vous donner un certain ordre de prix, pour certains produits que j’ai pu voir, il était question de 39 euros pour le droit de revente simple et de 79 ou 127 euros pour le droit de revente maitre. Ce ne sont pas des sommes colossales, mais elles peuvent varier selon la valeur du produit et selon le vendeur.

On a généralement 3 à 5 fois le prix du produit pour le droit à la revente simple, et 5 à 10 fois, pour le droit à la revente maître.

Pour les conditions à respecter, elles sont pratiquement les mêmes que pour les droits de revente simples. Sauf qu’ici, en plus de ne pas modifier le document et de respecter le prix minimum, votre acheteur n’aura pas le droit de revendre les droits de revente maître du produit.

Les droits de revente privés

Ce troisième type de revente est assez particulier. Il est généralement très peu utilisé dans l’espace francophone. Nos amis anglophones se le sont très bien approprié, et cela doit faire école.

Ils sont généralement utilisés dans la vente d’ebook.

C’est quoi les droits de revente privés ?

Avec les droits de vente privés, vous avez une plus grande autonomie. Vous avez le droit de modifier le document et de l’adapter à votre audience. Vous pouvez modifier le contenu du document, vous pouvez mettre votre nom à la place de celui de l’auteur, vous pouvez modifier la couverture, modifier la préface, etc.

Vous pouvez utiliser le contenu pour votre site internet, votre newsletter. Vous pouvez l’utiliser dans un autre ebook, ou en accompagnement (bonus) d’un produit.

Vous êtes en fait libre d’utiliser le contenu de l’ebook comme bon vous semble.

Bien évidemment, il peut y avoir certaines conditionnalités imposées par l’auteur. Vous ne pouvez par exemple pas modifier le contenu de l’ebook et conserver le nom de l’auteur. Si vous l’avez modifié, il peut prendre un aspect différent de ce que voulait transmettre l’auteur principal. Comprenez donc !

Comment tirer  profit des droits de revente ?

Cela part du principe simple de la vente. Mais une question reste à résoudre.

Où trouver des produits avec droit de revente, simple, maître ou privé ?

La première fois que j’ai vu la notion « droit de revente » utilisée, c’est sur un ebook de Christian Godefroy sur lequel il proposait justement cette option. Après investigation, j’ai vu qu’il avait même un produit où il présentait dans le détail les avantages de cette notion de droit de revente. Vous pourrez faire un tour du côté de Google et lancer la recherche « droit de revente Christian Godefroy ».

Ce grand marketeur des temps modernes l’a beaucoup utilisé et le recommandait souvent.

Il y a aussi Cédric Vimeux du blog virtuose-marketing qui l’utilise et qui a beaucoup de produits sous droit de revente.

Et puis, bien évidemment, vous pouvez lancer la recherche sur Google. Vous en trouverez un tas.

Et là aussi, il y en a tellement qu’il ne faut pas se jeter sur le tout.

Il y a des critères à respecter avant de choisir son produit ; si vous voulez vendre, en tout cas. Ce sont entre autres :

La sélection du domaine abordé

Comme il est recommandé dans tout business, choisissez des domaines dans lesquels vous êtes à l’aise et qui sont rentables. Des domaines qui vous intéressent.

Vous aurez à attirer de potentiels clients. Du coup, sans grande connaissance du domaine abordé, la tâche ne sera pas aisée.

La réputation de l’auteur

Plus l’auteur est reconnu en tant qu’expert du domaine abordé, plus vous avez de chances de vendre son œuvre.

Il faut donc faire attention dans le choix de votre œuvre.

La qualité du produit et son prix de revente

Comme il a été dit, il y a, la plupart du temps, une différence entre le prix d’achat du produit et le prix de son droit de revente. Pour tirer profit du produit, vous devez calculer le nombre de ventes à faire pour rentabiliser votre investissement.

Plus il y a de vente à faire, moins ce produit est intéressant à vendre (côté rentabilité).

La durée de vie du produit

Franchement, si le produit est temporaire, je ne vous conseille pas de l’acquérir. Il mettra plus de pression sur vous. Si vous ne réussissez pas à vendre dans la période requise, vous aurez perdu.

Pour les produits liés aux nouvelles technologies, il faut faire beaucoup attention. La technologie évolue rapidement que vous risquez de choisir un produit qui sera tout de suite plus d’actualité ou même pas à jour. Il faut donc faire attention.

Le nombre de vendeurs du produit

Grâce à Google, vous pouvez savoir le nombre de vendeurs qui proposent le produit que vous avez sélectionné.

S’il y a beaucoup de vendeurs, il est clair qu’il vous sera plus difficile d’avoir beaucoup plus d’acheteurs. Il n’y a pas de raison que vous vous engagez sur cette voie. Je ne vous la recommande pas.

Les conditions du contrat

Les clauses du contrat doivent être claires. Prenez donc le temps de bien lire le contrat et les règles que vous êtes tenu de respecter.

Voilà ! Vous en savez plus que n’importe qui sur les droits de revente. À vous de l’utiliser pour profiter de ces avantages et remplir vos poches.

Un dernier conseil : Avant d’acquérir un produit avec droit de revente, je vous conseille de l’acheter sans lesdits droits. Ainsi, vous pourrez juger de sa qualité et de la capacité à le revendre.

Dites-moi dans les commentaires, ce que vous comptez faire, maintenant que vous avez un nouveau modèle de source de revenus.
À tout de suite, dans les commentaires.

Vous avez aimé cet article ?
Alors, vous allez sans doute adorer mon livre qui vous explique comment créer un business sur Internet qui rapporte : Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !
Merci de votre visite, et à bientôt sur ArgentWebMarketing ! :)

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

    32 Thematiques Rentables Sur Internet de Nathanael LONKPAME, droit revente produit

Speak Your Mind

*

CommentLuv badge